Nous sommes le 21 Sep 2017, 14:21

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Règles du forum


Bienvenue sur les forums MagnetoSynergie ! Avant tout, lisez "Clés pour une bonne utilisation des forums". Utilisez le forum adapté à votre sujet. Si votre sujet n'existe pas, faîtes-en part à l'administration des forums. Cet espace de liberté vous est proposé pour vos échanges techniques, culturels et philosophiques. Cette liberté s'arrête là où cela commence à nuire à autrui. Elle s'accompagne donc du devoir de respecter les autres utilisateurs. La politique est proscrite des forums. La politique est proscrite des forums. La publicité est strictement interdite sur les forums. La non-observation de ces clauses impliquera le bannissement définitif de tous les forums, et cela sans préavis. Le français est une belle langue, ne la maltraitez pas. Correcteur de français - Conjugaison
Image



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 35 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 06 Aoû 2016, 09:07 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2016, 10:09
Messages: 410
Localisation: Charentes Maritimes
Pour faire une simple maquette histoire de valider le principe c'est assez rapide à condition d'adapter au maximum avec ce que l'on a à disposition et en utilisant des matériaux qui se travaillent vite et bien (contreplaqué, plastique, tôle alu etc...)
En partant de zéro, un mois devrait suffir amplement. ;)
Bon courage à toi


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 23 Sep 2016, 22:23 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Juin 2014, 11:11
Messages: 40
Bonjour à tous

Je suis trop sollicité par la famille et les amis pour avoir eu le temps d'essayer la moindre tentative pratique.
Cela ne m'a pas empêché de penser, le soir, la nuit, la journée, bref tout le temps à ma théorie.
Et je me suis aperçu que mes assemblages précédents n'étaient pas satisfaisants.
J'ai remis en question mon raisonnement pour arriver à le faire coller avec le principe de la thermodynamique.
Et voici le document complet qui je pense répond à toutes les questions posées, même celle de l'hypothétique division de la f.c.é.m.
http://img110.xooimage.com/views/8/f/6/ ... 788e0.pdf/
En résumé c'est très simple:
J'ai conservé le même environnement permettant aux phénomènes électromagnétiques avérés de s'exprimer. Donc je suis sur des résultats électromagnétiques.
J'ai auto équilibré le couple mécanique de la f.c.é.m. Et sur cet assemblage mécanique que j'ai simplifié, je ne pense pas avoir fait d'erreur.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 24 Sep 2016, 09:51 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2014, 15:30
Messages: 386
Bonjour.

il y a pas mal de bonnes idées dans votre PDF, il faut absolument que vous trouviez un moyen de tester cela.
Je suis moi aussi sur la piste d'un dispositif un peu similaire au vôtre, sans toutefois copier votre idée, si j'ai le temps j'en posterais un croquis, enfin seulement s'il y a un résultat positif, ce qui n'est pas encore le cas.
Je vous souhaite bonne chance dans vos recherches.

Cordialement.

_________________
==============<"comment combler le vide du silence éternel de ces espaces infinis ?.">==============
Citation d' Aléxandre Astier.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 24 Sep 2016, 11:07 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Juin 2014, 11:11
Messages: 40
Bonjour,
merci pour tes encouragements katagena
Tu peux copier mon idée si tu le souhaite. Bien sur pour breveter il te faudra modifier quelques aspects.
Cela devrait être possible car je n'expose qu'un principe de base qu'il faut affiner au fil des expériences.

J'espère sincèrement que tu réussisse dans tes expériences, car il doit y avoir plusieurs moyens de contourner les obstacles.

Salutations


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 25 Sep 2016, 18:14 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2016, 10:09
Messages: 410
Localisation: Charentes Maritimes
Bonjour Piedalu,

Avant de se lancer dans une réalisation pratique du principe, j'aimerai te soumettre ce qui suit et voir si c'est pertinent ou pas ? :?

Ce qui me gène dans le raisonnement, c'est que ces deux rotors couplés magnétiquement ne peuvent pas fonctionner en même temps en mode alternateur.
Le plus rapide des deux (premier rotor par exemple) fonctionnera bien en alternateur (car il générera un courant induit dans le bobinage du second rotor et sera bien soumis à un couple résistant qui s'explique par la loi de Lentz). Le second rotor fonctionnera dans ce cas particulier en mode moteur car il sera entraîné par le couplage magnétique du premier rotor. Déjà à vide pour le second rotor, (c'est à dire sans utiliser le courant induit généré par ce second rotor dans le bobinage du premier rotor) le couple qui s'applique sur le second rotor moins rapide est un couple moteur. Et d'ailleurs dans ce cas le moteur d’entraînement de ce rotor va plutôt en réalité le freiner parce qu'il ne tourne pas assez vite. Évidemment ce couple moteur sur ce rotor moins rapide est bien en sens inverse du couple résistant du premier rotor et même s'il est de même intensité, ça ne veut pas dire pour autant que ces deux couples opposés annulent tout couple résistant expliqué par la Loi de Lentz, tout simplement parce qu 'ils ne sont pas de même nature (l'un est résistant et l'autre est moteur). Une chose est certaine, c'est que le couple moteur sur le second rotor qui tourne moins vite existe bien par l'action du premier rotor qui tourne plus vite. Malheureusement ça m'étonnerait que ça soit gratuit et que ça ne consomme pas de puissance sur le moteur d’entraînement du premier rotor ? :roll:


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 25 Sep 2016, 19:09 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Juin 2014, 11:11
Messages: 40
Bonjour H.A

Ta question me prouve que tu as compris mon raisonnement. Tu es la troisième personne en l'espace d'une semaine à ne plus vouloir rejeter systématiquement sans avoir analyser le fonctionnement (théorique) de mon assemblage.
Je suis très heureux, voila quatre années que j'espère soumettre mon idée à une autre vision. Cerise sur le gâteau tu as une façon d'expliquer très simple, logique et compréhensible. :)
Cela écrit j'avoue que je n'avais pas envisagé cette approche. Je vais donc y réfléchir. Si il y a un lézard nous devrions le découvrir.
Il te faudra un peu de patience en raison d'un emploi du temps chargé.
Restons prudent, car même sans un éventuel lézard, Dame nature pourrait nous sortir un lapin de son chapeau. Lézard, lapin, je pourrais toujours me Lancer dans l'élevage. :lol:
A+


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 26 Sep 2016, 09:34 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2016, 10:09
Messages: 410
Localisation: Charentes Maritimes
A chaque fois que quelqu'un avance une théorie il y a toujours un autre quelqu'un pour essayer de mettre cette théorie en défaut !!! :lol:
Donc entre théories et contre théories, si ça s'arrête là on ne trouvera jamais rien !!! Sauf dans le cas précis où la contre théorie assène franchement le coup de grâce à l'idée naissante, ça vaut toujours le coup d'essayer avec une application pratique réalisée "à minima" (qui coûte pas cher que ça soit en argent ou en temps passé). Comme ça, si ça marche victoire et on continue... dans le cas contraire on cherche pourquoi ça ne marche pas... Et là, de deux choses d'une ou on a compris ce qui ce passe et on modifie (si c'est possible) ou on abandonne mais là au moins on aura été jusqu'au bout de la démarche et on aura pas de regrets. :(


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 26 Sep 2016, 18:11 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2014, 15:30
Messages: 386
Bonjour
Si gain il y a, forcément on se rapprochera de 1.
Mais, je ne vois vraiment pas ici une solution pour être >1.
Ce qu'essaye de faire notre ami piedalu, c'est de compenser à la manière d'une poulie la Fcem.
Pour moi, obtenir un résultat >1 avec une force, implique de pouvoir l'alterner, de la switcher, augmenter/diminuer ou de l'orienter sans dépenser d'énergie, mais aussi de la compenser à la manière d'une poulie je suis d'accord, mais seulement si le "retour" peut être compensé, donc SANS dépenser d'énergie.
Or ici on fractionne si je ne me trompe pas ...
L'autre problème est que s'il y a un couplage direct ou indirect, le phénomène de "frein" ne peut être écarté, comme le souligne Mr H.A.
Cependant ça reste une jolie tentative, et il ne faudrait pas jeter le bébé avec l'eau du bain sans une petite expérience qui démontrerait à tous qu'un tel dispositif pourrait fonctionner.
Car de mon coter niveau compenser une force je suis dans le décor ...
Pour l'instant je fais chou blanc, et pourtant j'explore des trucs "exotique".
Oh je parviens bien à faire plusieurs tours, mais rien qui ne soit supérieur a la force de mes aimants.
Bref, ce n'est pas gagner....

Mais bonne chance quand même.

Cordialement.

_________________
==============<"comment combler le vide du silence éternel de ces espaces infinis ?.">==============
Citation d' Aléxandre Astier.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 26 Sep 2016, 21:54 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Juin 2014, 11:11
Messages: 40
Bonjour,
Faute de pouvoir travailler la matière c'est la théorie que je torture.
J'espère en répondant à H.A pouvoir également t'aider Katagena
J'ai repris chacune de tes phrases en italiques H.A pour y mettre mon point de vue.
Voici mon analyse :
1_ Le second rotor fonctionnera dans ce cas particulier en mode moteur car il sera entraîné par le couplage magnétique du premier rotor.
Le rotor d’un alternateur est entraîné par le couplage magnétique du rotor du moteur d’entraînement. Ces deux pièce n’en font qu’une mécaniquement. La situation me paraît similaire. On peut donc considérer que le rotor de l’alternateur fonctionne en mode moteur.
La seule différence mécanique pour mon assemblage est que l’induit et l’inducteur sont mobiles. Cependant la situation électromagnétique est identique aux alternateurs classiques.

2_ Déjà à vide pour le second rotor, (c'est à dire sans utiliser le courant induit généré par ce second rotor dans le bobinage du premier rotor) le couple qui s'applique sur le second rotor moins rapide est un couple moteur.
Déjà à vide, il est donc ici uniquement question du flux magnétique inducteur.
Oui je suis d’accord. Ce couple du flux inducteur est très faible, car il fait partie des pertes à vides qui sont minimes est relativement constante même en charge. Comme pour les alternateurs classiques

3_ Et d'ailleurs dans ce cas le moteur d’entraînement de ce rotor va plutôt en réalité le freiner parce qu'il ne tourne pas assez vite.
Tout à fait, c’est une possibilité d’auto régulation que je n’ai pas voulu expliquer. Car l’objectif de l’assemblage est l’auto équilibrage des couples résistants qui de ce fait ne peuvent plus influencés les couples moteurs.
Explication :
Le rotor le plus rapide réussi à accélérer le rotor le plus lent il y a une diminution du différentiel de rotation, une diminution du courant induit, une diminution du couple magnétique attractif, donc une diminution de cette accélération. Dans le même temps si le rotor le plus lent accélère, il y a freinage de la part du moteur d’entraînement de ce rotor. Ces facteurs agissent en même temps crée une auto régulation.
Un troisième facteur qui est le moteur d’entraînement du rotor le plus rapide va dans le même temps voir sa charge augmentée. Mais je ne suis pas sur que cette variation de charge soit asse efficace pour agir sur l’auto régulation.
Même si l’on augmente la puissance utile, bien entendu en fonctionnement normale. C'est-à-dire dans la plage de fonctionnement pour la quelle l’alternateur aura été prévu, cette auto régulation reste effective (en théorie).

4_ Évidemment ce couple moteur sur ce rotor moins rapide est bien en sens inverse du couple résistant du premier rotor
Oui, Dans cette optique nous avons en détail :
Les deux rotors de l’alternateur s’attirent (loi de Lenz). Pour ne pas confondre j’appelle ces couples les couples de Lenz, par rapport aux couples moteurs. Nous avons donc un couple de Lenz résistant à la rotation du rotor rapide et un couple de Lenz accélérant la rotation du rotor lent. De ce fait le couple du moteur d’entraînement du rotor lent va constamment osciller entre s’opposer ou favoriser sa propre rotation en fonction de l’auto régulation expliqué précédemment. Ce couple moteur bien qu’ayant le même sens se verra, en fonction des fluctuations rotatives autour de sa vitesse de rotation nominale, avoir un effet négative ou positif que l’on peut considérer comme une inversion de sens par rapport au couple de Lenz. En conséquence son sens sera selon le cas.
Cependant son sens de fonctionnement prévu est celui du sens du couple de Lenz du rotor le plus lent, donc opposé au sens du couple de Lenz du rotor le plus rapide. Et de même sens que le couple moteur du moteur le plus rapide, car les deux moteurs tournent dans le même sens.
Cela paraît ardu mais c’est simple comme une toile d’araignée à l’aspect complexe bien qu’il n’y ait qu’un fil.
Un technicien travaillant sur les réacteurs d’avion m’a expliqué que pour déterminer le sens de rotation d’un axe il faut simplement faire la somme des couples qui lui sont appliqués, qu’ils soient résistants ou moteurs.
J’ai fait un schéma pour mieux comprendre
http://img110.xooimage.com/views/a/c/8/ ... 7f550.pdf/

5_ et même s'il est de même intensité, ça ne veut pas dire pour autant que ces deux couples opposés annulent tout couple résistant expliqué par la Loi de Lentz, tout simplement parce qu 'ils ne sont pas de même nature (l'un est résistant et l'autre est moteur).
J’avoue ne pas comprendre, je vois plusieurs interprétations que je reformule :
a) S’il est de même intensité (le couple moteur lent) ça ne veuf pas dire pour autant que ces deux couples opposés (le couple moteur lent et le couple de Lenz du premier rotor) annulent tout couple résistant expliqué par la loi de Lenz. L’interprétation est incorrecte. Car, « annulent tous couples résistants », ça correspond aux couples de Lenz qui sont opposés. C’est impossible qu’un seul couple quelque soit sont sens annule deux couples opposés
b) S’il est de même intensité (le couple de Lenz du premier rotor) ça ne veuf pas dire pour autant que ces deux couples opposés (le couple moteur lent et le couple de Lenz du premier rotor) annulent tout couple résistant expliqué par la loi de Lenz.
Les deux couples opposés moteur et résistant devraient annuler tout couple résistant. « Annulent tous couples résistants », ça correspond aux couples de Lenz qui sont opposés. C’est impossible qu’un seul couple quelque soit sont sens annule deux couples opposés. D’autant que l’un (de ces deux couples opposés) est déjà compris dans le préliminaire.
Il faut que tu m’éclaire sur cette phrase.

6)_ Une chose est certaine, c'est que le couple moteur sur le second rotor qui tourne moins vite existe bien par l'action du premier rotor qui tourne plus vite.
Là je suppose que tu veux parler du couple de Lenz du rotor lent. Oui il existe bien par l’action (loi de Lenz) du rotor plus rapide. Quoique l’on peut considérer aussi qu’il existe bien par le différentiel de rotation. Car changer les positions de l’induit et l’inducteur ne change pas le résultat dans un alternateur.


7) _ Malheureusement ça m'étonnerait que ça soit gratuit et que ça ne consomme pas de puissance sur le moteur d’entraînement du premier rotor ?
Je suis optimiste, j’espère pouvoir être étonné. Mais je suis aussi conscient que mon espérance ne change rien à la réalité.

Apparemment je n'ai pas aperçu de lézard. C'est normale il commence à faire froid :lol:


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 27 Sep 2016, 10:09 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2016, 10:09
Messages: 410
Localisation: Charentes Maritimes
Merci pour ton analyse Piedalu on voit que tu cogites dur :idea:

Petite précision pour l'item N°5
 : J'ai voulu dire que si on avait eu à faire à 2 alternateurs dont les couples résistants (de Lentz) étaient égaux mais opposés oui ils se seraient annulés sans conséquence.
Mais là c'est différent, parce que le couple résistant sur le second rotor moins rapide est en fait un couple moteur. Alors d'accord on va dire que ces 2 couples (moteur sur le second rotor et résistant sur le premier s'annulent pour de bon) … sauf que c'est grâce au différentiel de vitesse qui existe entre les 2 rotors que ce couple moteur sur le second existe et dans ce cas je pense que c'est le premier rotor qui devra forcer un peu plus, donc qui piquera un peu plus de puissance sur son moteur d’entraînement. En gros, ce que l'on gagne d'un côté (annulation des couples inverses sur les 2 rotors ) on le perd par une demande de puissance supplémentaire pour justement pouvoir créer le couple moteur sur le second rotor.
C'est la vision pessimiste du bidule mais bien heureusement je peux me tromper ;)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 35 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
POWERED_BY
Traduction par: phpBB-fr.com