Nous sommes le 20 Nov 2017, 15:18

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Règles du forum


Bienvenue sur les forums MagnetoSynergie ! Avant tout, lisez "Clés pour une bonne utilisation des forums". Utilisez le forum adapté à votre sujet. Si votre sujet n'existe pas, faîtes-en part à l'administration des forums. Cet espace de liberté vous est proposé pour vos échanges techniques, culturels et philosophiques. Cette liberté s'arrête là où cela commence à nuire à autrui. Elle s'accompagne donc du devoir de respecter les autres utilisateurs. Les attaques personnelles et les querelles d'ego ne sont pas tolérées. La politique est proscrite des forums. La publicité est strictement interdite sur les forums. La non-observation de ces clauses impliquera le bannissement définitif de tous les forums, et cela sans préavis. Le français est une belle langue, ne la maltraitez pas. Correcteur de français - Conjugaison
Image



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 35 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 27 Sep 2016, 11:48 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Juin 2014, 11:11
Messages: 40
Je ne cogite pas encore asse dure car j'ai du corriger une partie de mon document ( les fautes et les imprécisions qui prêtent à confusion).
C'est vrais qu'avec la tête dans le guidon et de plus le soir, j'y vois plus grand chose sans lumière (Céleste). :?
Heureusement il pleut et je ne peux pas travailler, c'est providentiel.

Merci pour la précision, je comprend mieux. Si j'ai bien interprété cela conforte en partie mon hypothèse d'auto régulation.
Je comprends ton point de vue pour le mode moteur. je pense qu'il est aussi valable que le mien:
Le rotor d’un alternateur est entraîné par le couplage magnétique du rotor du moteur d’entraînement. Ces deux rotors n’en font qu’un mécaniquement. La situation me paraît similaire. On peut donc considérer que le rotor de l’alternateur fonctionne en mode moteur sans nuire aux phénomènes électromagnétiques.
Comme tu l'as si justement écrit, c'est positif d'échanger nos points de vue, cependant il reste le jugement de l'expérimentation.

Je vais tenter de joindre le fichier en pièce jointe.
Voici mon nouveau document modifié sur la somme des couples et l'équilibreur :
PDF Somme des couples et l'équilibreur


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 27 Sep 2016, 19:39 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2016, 10:09
Messages: 481
Localisation: Charentes Maritimes
Ok bien reçu ton document et comme tu le dis je crois que le temps est venu pour expérimenter ce montage.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 03 Jan 2017, 11:50 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Juin 2014, 11:11
Messages: 40
Bonjour à tous
Meilleurs vœux pour l'année 2017.
Je vais tenter de réaliser un proto. Pas simple d'adapter des pièces de récups à un proto qui n'est qu'une pâle copie du montage espérer. Beaucoup de compromis, mais je ne désespère pas.
De ce fait je me suis aperçu qu'il y a des simplifications possibles. Le fichier est en pièce jointe.
Plus de sur unité, plus de rendement supérieur à un, plus de sortie de piste par rapport aux lois de la physique.
A+
Voici un lien : PDF Autonomie en énergie non polluante


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 26 Jan 2017, 10:37 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Juin 2014, 11:11
Messages: 40
Bonjour à tous
Mon principe a beaucoup évolué.
Plus de sur unité, plus de rendement supérieure à 1, je l'ai simplifié et l'ai mis en conformité avec les lois de la physique. La conservation du travail est même respectée si l'on rentre dans les détails, ce que je n'ai pas fait, car j'explique seulement un principe. Ce qui ouvre la voie à de nombreuses possibilités de brevets.
Bien que les conséquences (théoriques) paraissent toujours étonnantes, elles ne le sont pas plus que pour le principe de la poulie avec contrepoids. Ou le fait que l'on admet pour les alternateurs actuels une puissance utile efficace à l'extérieure de l'alternateur et également efficace à l'intérieure de l'alternateur.
Je résume, actuellement: à l'extérieure Pu = puissance transformée ( chaleur, ...) et à l'intérieure sur l'axe Pu = Pa
Et personne ne parle de sur unité!!!!!???
Mon pilote de couple est un échec avec des engrenages en prise directe.
Je mets mon document en pièce jointe. Ne cherchez pas à remplacer les chaînes ou courroies du pilote en mettant les engrenages satellites en prise directe sur les axes. C'est l'échec assuré. J'ai tenté l'expérience, les dents en prises empêchent les engrenages d'effectuer les rotations souhaitées.
Mes expériences sont à l'arrêt pour une durée indéterminée, faute de logistique matériel et de moyens financiers.
Je n'ai donc pas encore expérimenté le pilote avec les chaînes.
En espérant être utile à une éventuelle réussite d'un expérimentateur.

Voici des liens :
PDF Réflexions sur l’équilibre mécanique des charges et la réactance d’induit des alternateurs
PDF Annexe optique
Bonne lecture
Rectificatif pour la première phrase de "Annexe optique"
A la place de: Constations actuelles pour tout système en général :
Lire:Constatations actuelles pour tout système en général :
Avec mes excuses.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 28 Jan 2017, 23:18 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Juin 2014, 11:11
Messages: 40
J'avoue que mon pilote de couples mécaniques est asse difficile à appréhender.
J'ai donc constitué un document destiné uniquement à l'explication de son fonctionnement :
PDF Analyse du pilote

Par avance merci.
Bonne lecture.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 05 Mar 2017, 16:09 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Juin 2014, 11:11
Messages: 40
Bonjour à tous

J'ai bricolé un montage qui est une monumentale catastrophe mécanique branlante. Cependant cette catastrophe m'a permis de me rendre compte que j'étais dans l'erreur avec mon pilote de couple.

J'ai donc revu mon approche. Plus tôt que d'inventer des mécanismes pour satisfaire mon raisonnement, j'ai recherché des mécanismes qui ont fait leur preuve et aux phénomènes physiques avérés.
J'ai donc trouvé:
L'alternateur
Le moteur
Le différentiel de pont des voitures
L'engrenage épicycloïde
Je réunis tous ces éléments dans un assemblage, afin d'obtenir un générateur électrique à réaction équilibrée, dans lequel il n'ait pas question de sur unité mais d'un rapport de facilité équivalent à celui de la poulie avec contrepoids.
Je soumets tout cela à votre perspicacité.
Voici le document: http://img110.xooimage.com/views/1/e/2/ ... c18c5.pdf/
Bonne lecture.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 12 Mar 2017, 08:49 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2014, 15:30
Messages: 394
Bonjour.
J'ai beau regarder et étudier votre PDF, je ne comprends toujours pas comment il serait possible de diminuer la Fcem dans ce système.
En effet, dans tout système mécanique peu importe où vous freinez les rotors, cela se répercute obligatoirement sur le couple de l'arbre de transmission.
Et dans le cas du partage de la Fcem, tout simplement, on se retrouve dans un système de type haut rendement (proche de 1 mais <1) comme certains générateurs optimiser, vous devriez peut-être vérifier que votre idée n'a pas déjà étais découverte sous une autre forme.
En tout cas, pour ma part j'ai aussi pensé qu'une force pouvait être divisée par deux pour finalement obtenir un travail, mais clairement de mon coter la thermodynamique gagne à chaque nouvelle piste, et je pense que si astuce il y a, elle ne peut pas être aussi simple que les systèmes auxquels j'ai pensé.
Car si on réfléchit à la poulie, on voit clairement que l'on pourrait en théorie partir d'un poids immobile (immobile ne veut pas dire sans potentiel, tout comme la Fcem qui existe dans votre système), le diviser en deux, puis en faire monter une partie, pour finalement en faire redescendre la moitié, mais le fait d'utiliser la moitié du potentiel respecte parfaitement la thermodynamique.
Et je me suis souvent demandé à quoi correspondrait ce genre de manip en électronique, eh bien je pense que tout simplement c'est le principe d'un bon alternateur.
Mais l'idée de base est bonne j'adhère.

Mais je ne pense pas qu'il y ait quoique se soit qui autoriserais un re-bouclage.
Cordialement.

_________________
==============<"comment combler le vide du silence éternel de ces espaces infinis ?.">==============
Citation d' Aléxandre Astier.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 13 Mar 2017, 20:57 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Juin 2014, 11:11
Messages: 40
Bonjour, Katagena
Dans les machines rotatives actuelles la réaction se répercute inévitablement sur l'axe de rotation. S'il était possible de l'orienté sur la carcasse ou qu'elle s'auto équilibre, elle ne se répercuterait plus sur l'axe de rotation, il faut trouver l'astuce.
Le re-bouclage n'est qu'une hypothèse basée sur le fait que je ne reboucle pas directement l'effet mécanique qui est la conséquence de la réactance d'induit, elle même conséquence de la cause qui est le courant induit. Cela reste à expérimenter.
Ceci écrit je me suis planté avec mon équilibreur. Il n'équilibre rien et ne fonctionnera pas comme je le souhaiterais.
J'ai donc imaginer un autre mécanisme, pas très compliqué, j'aurais du y penser plus tôt. Il est en cour d'analyse théorique et s'il s'avairait faire l'affaire, je n'aurais même plus besoin des 2 différentiels de pont dans l'assemblage générale.
Je vous en ferais part quand j'aurais des certitudes.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 28 Mar 2017, 17:29 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2014, 15:30
Messages: 394
piedalu a écrit:
Bonjour, Katagena
Dans les machines rotatives actuelles la réaction se répercute inévitablement sur l'axe de rotation. S'il était possible de l'orienté sur la carcasse ou qu'elle s'auto équilibre, elle ne se répercuterait plus sur l'axe de rotation, il faut trouver l'astuce.
Le re-bouclage n'est qu'une hypothèse basée sur le fait que je ne reboucle pas directement l'effet mécanique qui est la conséquence de la réactance d'induit, elle même conséquence de la cause qui est le courant induit. Cela reste à expérimenter.
Ceci écrit je me suis planté avec mon équilibreur. Il n'équilibre rien et ne fonctionnera pas comme je le souhaiterais.
J'ai donc imaginer un autre mécanisme, pas très compliqué, j'aurais du y penser plus tôt. Il est en cour d'analyse théorique et s'il s'avairait faire l'affaire, je n'aurais même plus besoin des 2 différentiels de pont dans l'assemblage générale.
Je vous en ferais part quand j'aurais des certitudes.



Bonjour.

L'orienter sur la carcasse revient à utiliser un stator.

Cependant c'est bien essayer, je pense que vous êtes un peu dans le même cas que moi avec la colonne d'eau de mon dispositif, oui il y a une force qui agit, et même peu varié, MAIS, le tout étant statique il n'y a aucune énergie.

C'est le cas avec le champ magnétique, la gravité, la pression, et j'en passe.

Pour moi votre dispositif est un volant d'inerties bien équilibrées dans le jeu des forces magnétiques, or on sait très bien que là déjà on ne peut excéder un rendement >1, tout simplement parce qu'il n'y a aucune différence de potentiel, et dans le cas ou la Fcem est partagé en deux, on obtient en général des rendements proches de 1, c'est le cas d'un bon générateur optimiser.

Enfin, j'avoue aussi avoir un peu de mal à imaginer la manière dont se fait l'induction, vous pouvez en dire un mot ?.

Cordialement.

_________________
==============<"comment combler le vide du silence éternel de ces espaces infinis ?.">==============
Citation d' Aléxandre Astier.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 02 Avr 2017, 11:29 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Juin 2014, 11:11
Messages: 40
Bonjour Katagena

L'induction se fait de la même façon que dans les alternateurs actuels, dans le même environnement électromagnétique.
Un différentiel de rotation crée un (delta phy / delta t) inducteur.
J'apporte une énergie motrice sur l'axe de l'alternateur, je ne pense pas être en statique.
Je calcule le rapport de facilité, il n'y a pas de rendement supérieur à un. Ce qui est compris pour la poulie avec contre poids devrait l'être aussi pour mon raisonnement.
Cela écrit j'avoue m'être planté avec mon équilibreur. Il n'équilibre pas grand chose.
J'ai trouvé une autre solution, j'ai donc refait mon document que voici.
http://img110.xooimage.com/views/1/e/1/4gere-51f7669.pdf/
Orienter la réaction sur la carcasse, revient à l'empêcher à s'opposer à l'action sur l'axe de l'alternateur. Je ne voie pas comment cette oriéntation transforme en carcasse, l'un des rotors libres sur leur axe respectif.
Je pense que dans l'état actuel du raisonnement il ne reste plus que l'expérimentation pour connaître le résultat pratique.
Bonne lecture.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 35 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
POWERED_BY
Traduction par: phpBB-fr.com