Nous sommes le 21 Oct 2018, 19:28

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Règles du forum


Bienvenue sur les forums MagnetoSynergie ! Avant tout, lisez "Clés pour une bonne utilisation des forums". Utilisez le forum adapté à votre sujet. Si votre sujet n'existe pas, faîtes-en part à l'administration des forums. Cet espace de liberté vous est proposé pour vos échanges techniques, culturels et philosophiques. Cette liberté s'arrête là où cela commence à nuire à autrui. Elle s'accompagne donc du devoir de respecter les autres utilisateurs. Les attaques personnelles et les querelles d'ego ne sont pas tolérées. La politique est proscrite des forums. La publicité est strictement interdite sur les forums. La non-observation de ces clauses impliquera le bannissement définitif de tous les forums, et cela sans préavis. Le français est une belle langue, ne la maltraitez pas. Correcteur de français - Conjugaison
Image



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 90 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 01 Mai 2018, 11:15 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2014, 15:30
Messages: 436
Bonjour.

Voici quelques nouveau croquis sur une expériences de penser avec un possible re-bouclage (sous réserve que les vannes puissent être autonome comme citer plus haut dans ce fil):

Image

Image



Le dispositif composer de 10 partie autorise 10 cycle a chaque vidange de la partie "J" a partir du moment ou tout les compartiments on étais remplit, il en résulte en haut et en bas une compensation des pertes en eau totale.

Pour résumé j'injecte 6 volume d'eau a 107 mètres de hauteur et je fait travaillé 10X71=710 (le flotteur) alors que mes 6 volume de perte en bout de chaines ne nécessitent que 6X107=642 pour être réinjecter dans le système, donc 710/642=1.105 environ un cop de 1.10.

Je précise que dans le premiers croquis tout les compartiments sont vides, et que les remplir a un coût en énergie E, qui peut être nulle dans le cas d'un dispositif immerger dans l'océan par exemple, je n'est pas compter les 10 premiers cycles pour montrer qu'une fois remplit sa fonctionne quand même, m'enfin ses 10 premiers cycle peuvent très bien être ajouter aux bilan se qui augmente le cop légèrement (le remplissage ne se fait qu'une seule fois).

Qu'en pensez vous ?
Personnellement, je trouve ceci extraordinaire, je précise que les croquis sont a l'échelle et que vous pouvez tout vérifier !.

NOTE:
Les volumes d'eau indiquer par les fléches passent d'un dispositif a l'autre jusqu'au dispositif "J" et a chaque vidange de "J", libére le volume nécessaire a 10 autres cycle (le précédent est prêt a redémarer sous réserve que son précédent a bien lui aussi 6 volume a transférer), c'est la clef du systéme !.

Cordialement.

_________________
==============<"comment combler le vide du silence éternel de ces espaces infinis ?.">==============
Citation d' Aléxandre Astier.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 01 Mai 2018, 15:39 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2016, 10:09
Messages: 570
Localisation: Charentes Maritimes
Bonjour Katagena
Je n'ai sans doute pas tout compris...

Pour les transferts d'eau, oui ça va marcher et c'est déjà pas mal. ;)

Part contre en pratique, comment comptes tu faire travailler ces mouvements d'eau, afin qu'au final le total de l'énergie qu'ils produiront soit supérieur à celui que l'on peut récupérer en temps normal avec des systèmes classiques (par exemple chute d'eau dans un barrage) qui utilisent l'énergie potentielle (Poids eau x Hauteur) ?

PS : si tu as une idée, peux-tu STP nous l'expliquer avec un croquis tout simple qui met en jeu juste 2 colonnes avec 4 réservoirs en tout, qui permet de transférer les 3/4 du volume de la première colonne dans la seconde (si c'est OK, après on sait qu'en multipliant le nombre de réservoirs comme tu l'as fait, que l' on pourra pratiquement transférer la quasi totalité de l'eau)


Dernière édition par H.A le 01 Mai 2018, 18:34, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 01 Mai 2018, 17:31 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2014, 15:30
Messages: 436
Bonjour.

Il y a un flotteur représenté en gris de la hauteur d'un compartiment dans chaque partie (il est tantot en haut après sont cycle ou en théorie donc il devrais pouvoir fournir l'énergie d'un volume d'eau sur 70 métre au moins), on peut au choix opter pour un flotteur ou un poid de masse volumique égale a celle de l'eau que l'on pourrait remonter a moindre coût, mais la version flotteur est plus simple.

Voici avec quatre compartiments:

Image

Cordialement

Note:
Je vais essayer de reformuler tout ça et de cogiter encore mieux car je voit qu'il reste encore quelques erreurs je vais essayer de faire un croquis plus détailler du principe, mais sa va être long (c'est difficile de tout verifier et c'est un travail de fourmis).

_________________
==============<"comment combler le vide du silence éternel de ces espaces infinis ?.">==============
Citation d' Aléxandre Astier.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 01 Mai 2018, 18:51 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2016, 10:09
Messages: 570
Localisation: Charentes Maritimes
Oui vaut mieux bien cogiter cette histoire de flotteurs, parce que c'est à partir de ceux-ci que l'on est susceptible de récupérer de l'énergie (quoique à priori et pour ma part ce ne pas si évident que ça).
On pourrait également profiter des écoulements successifs d'eau pour entrainer des turbines placées dans les conduits découlement, mais au final pas certain que l'énergie récupérée soit supérieure aux systèmes classiques à chute d'eau. A mûrir...


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 05 Mai 2018, 09:59 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2014, 15:30
Messages: 436
Bonjour.

En fait il y a pas mal d'erreur dans les deux croquis précédents, et après vérification, ce n'est pas aussi simple que ce que je penser...
il semble que si on utilise les pertes, on peut certe oui refaire 10 cycles, mais lors de la vidange de la colonne on va se retrouver avec des réservoirs déjà remplit, au bout de quelques cycles on retombe sur un classique systéme a cop<1.

Aussi je m'excuse pour cette érreur, et pour la suivante car j'imagine bien que la aussi tout n'est pas aussi simple.
Mais le dispositif que je vais vous présenter a quand même un certains potentiel, et pour moi sans doute un des plus bluffant !.

Bon ben je me lance voici le bouzin:

Image

Image

Ici seulement deux machine sont représenter, mais on pourrait continuer et travailler en "gigogne".
Franchement ici sa semble vachement intéressant.

Cordialement.

_________________
==============<"comment combler le vide du silence éternel de ces espaces infinis ?.">==============
Citation d' Aléxandre Astier.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 06 Mai 2018, 08:39 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2016, 10:09
Messages: 570
Localisation: Charentes Maritimes
Bonjour Katagena,

Pour être bluffant, ça l'est effectivement !!! ....et je ne vois pas à priori de failles dans le raisonnement (mais je n' ai pas non plus les compétences suffisantes pour en juger... je laisse cela à d'autres...) ;)

Cependant, il me semble que même si le système est correctement réalisé, qu'il y aura bien entendu des petites pertes en énergie, comme par exemple :
les divers frottements mécaniques, la manœuvre de la vanne, le repositionnement des poids au fond des cuves une fois le premier cycle fini (parce qu' ils ne vont pas redescendre d'eux-même).
La perte principale restera à mon avis le pompage de l'eau ... il faut trouver une façon économique de le faire !!!

Si après tout cela le système reste encore sur unitaire, alors oui il pourra être autosuffisant et même fournir de l'énergie... mais là casse tête, d'où viendrait l'énergie excédentaire ? :roll:

Bravo quand même Katagena pour cet exercice de pensée.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 06 Mai 2018, 17:21 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2014, 15:30
Messages: 436
Bonjour.

Ah ah, merci, mais tu a bien raison de rouler des yeux, ce dispositif n'est pas du tout sur-unitaire, et même si il le semble, il y a par ici et par la de grossiéres erreurs.

Mais il n'en reste pas moins intéressant a étudier.

Pour ma part, je pense pas que ce soit possible de pomper l'eau "gratuitement", il y a toujours une contrepartie, ou en tout cas de ce que j'ai expérimenté.

Mais, ce bouzin a quand même quelques avantages, en effet si on pouvait profiter de l'énergie potentielle d'un mètre cube à 1 mètre au-dessous du niveau de la mer, et de le faire évaporer en s'étalant sur une grande surface, sûr que la cop serait>1, mais le problème c'est qu'on ne tirera pas plus d'énergie que les moyens d'évaporation (panneau solaire etc.), et en plus même a grande échelle faire évaporer de l'eau en grande quantité, augmente l'effet de serre

En conclusion je dirais qu'un dispositif comme celui-ci en gigogne offre deux avantages, il "étale" l'eau et il offre un travail proche de la surface, et donc plus facile à transporter ou a sortir de l'eau, pourquoi pas en faire un dispositif d'arrosage à récupération d'énergie lol.

Mais à part ça au vu des quantités d'énergie mis en jeu, pas vraiment d'application à mon avis...

Cordialement.

_________________
==============<"comment combler le vide du silence éternel de ces espaces infinis ?.">==============
Citation d' Aléxandre Astier.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 07 Mai 2018, 08:44 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2016, 10:09
Messages: 570
Localisation: Charentes Maritimes
katagena a écrit:
En conclusion je dirais qu'un dispositif comme celui-ci en gigogne offre deux avantages, il "étale" l'eau et il offre un travail proche de la surface, et donc plus facile à transporter ou a sortir de l'eau, pourquoi pas en faire un dispositif d'arrosage à récupération d'énergie lol.
Oui il y aurait surement quelques applications de niches interressantes à en tirer...


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 02 Sep 2018, 00:14 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2014, 15:30
Messages: 436
Bonsoir.

Il me vient une idée toute simple, toujours en expériences de penser hein…
On sait qu'un mètre cube d'eau a 1 mètre de hauteur possède une énergie potentielle de 9810 joules (1000 kg X9.81X1), autrement dit on laisse tomber un mètre cube d'eau de 1 mètre dans le champ de gravité terrestre et en théorie on devrait réussir à la remonter à la même hauteur avec cette énergie (si on fait exception des frottements etc.).

Pourtant si on le veut, on pourrait faire monter la moitié de notre tonne d'eau 1 mètre plus haut (autrement dit a deux métre) toujours avec la même énergie (500 kg X9.81X2=9810).

Cette idée rejoint celle des vases communicants à compartiments, en effet on peut augmenter considérablement le rendement de l'eau, tout simplement en augmentant la distance de chute, exemple:

je laisse tomber ma tonne de 9 mètres donc: 1000X9.81X9=88290 joules.
je fais REMONTER ainsi MATHEMATIQUEMENT 90% de l'eau 1 mettre plus haut qu'au départ avec la même énergie calcule:
900X9.81X10=88290 joules.
Ici je viens de faire remonter 90% de mon eau plus haut d'un mètre qu'au départ.

Ensuite comme avec les vases communicants à compartiments, si à la place de 9 mètres je choisis 1000 mètres je monte donc mon eau un mètre plus haut que les 1000 mètres de chute (1001 mètres) quasiment en totalité !.

Calcule du rendement théorique:
1000 mètres / 1001 mètres = 0.999 =====>rendement théorique de 99.90%
Vérifions:
1000X9.81X1000=9 810 000 joules.
1000X9.81X1001=9 819 810 joules.
9 810 000/9 819 810=0.999 correspondances 99.90%

Autrement dit sur ma tonne d'eau il en resterait seulement 1 litre d'eau, mais situer à 1000 mètres tout en bas alors que j'ai gagné 9810 joules (pratiquement mon mètres cubes entiers se trouvent désormais à 1 mètre plus haut qu'au départ).

Alors bien sur, 1000 mètres c'est immense à notre échelle, et avec les frottements etc., je suis d'accord et 1 litre d'eau ce n'est pas rien à évaporer pour seulement 9810 joules finalement (même un peu moins)…

Mais ce qui m'intéresse c'est la possibilités du trucs (en théorie) pourquoi pas essayer de reproduire ça électronniquement, avec des potentiels électriques ?.

En tout cas aussi simple soit cette idée, elle respecte parfaitement la thermodynamique, je vais finir sur se simple calcule pour terminer de le démontrer, il reste donc 1 litre a 1000 métres (en bas) et si je fait 1X9.81X1000=9810 Je retrouve bien mes 9810 joules et je confirme c'est bien comme un levier ni plus ni moins.

Voila je pense pas être le seul a y avoir déjà réfléchis, mais je trouve cette expériences de pensée fascinante, et je pense que tout chercheur d'énergie libre, devrais au moins en connaitre l'éxistence.

La dessus je vais me coucher !.

Cordialement.

_________________
==============<"comment combler le vide du silence éternel de ces espaces infinis ?.">==============
Citation d' Aléxandre Astier.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 02 Sep 2018, 09:30 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2016, 10:09
Messages: 570
Localisation: Charentes Maritimes
Bonjour Katagena,

Oui en théorie tout ce que tu expliques est vrai. Mais comme tu le dis en théorie seulement parceque dans la réalité il y a toujours des pertes qui feront que le rendement au final sera moins bon que prévu.

Supposons une chute de 1000 litre d'eau à 1000 m de hauteur et qu'en tombant cette eau entraîne une roue à aubes chargée de remonter l'eau dans une citerne placée à 1001 m de hauteur.
Je me demande bien au final combien d'eau se retrouvera dans la citerne située à 1001 m ? ça dépendra du rendement du mécanisme qui dans ce cas sera bien inférieur à 99,90% hélas.
On peu améliorer les choses en trouvant un autre moyen plus rentable pour remonter l'eau, mais comme il y aura quand même des pertes on n'arrivera pas à 99,90 % (à mon avis)

En électronique (charges et décharges de condensateurs par exemple) on ne fera pas mieux non plus !!! :roll:


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 90 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 5, 6, 7, 8, 9  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
POWERED_BY
Traduction par: phpBB-fr.com