MagnetoSynergie
http://www.magnetosynergie.com/forum/

Polarisation du vide - photon et vitesse de la lumière
http://www.magnetosynergie.com/forum/viewtopic.php?f=60&t=1657
Page 1 sur 1

Auteur:  quantumfuel [ 27 Mar 2013, 22:01 ]
Sujet du message:  Polarisation du vide - photon et vitesse de la lumière

Tiens ?
On l'avait bien prédit depuis des centaines d'années, mais ça ressort : la vitesse de la lumière ne serait pas constante ?
http://www.sciencedaily.com/releases/2013/03/130325111154.htm
Oh ben ça alors, grande nouvelle. Oh ben, oh ben, les garçons ne naissent plus dans des choux alors?

Voir aussi les deux articles de référence (désolé on ne peut accéder qu'aux premières pages)
http://link.springer.com/article/10.1140%2Fepjd%2Fe2013-30577-8
http://link.springer.com/article/10.1140%2Fepjd%2Fe2013-30578-7

Que disent les articles en substance :
- que l'interaction quantique prévoit l'apparition constante de pairs de fermions (c'est la polarisation du vide connue depuis Dirac)
- que cette activité de polarisation électrique génère aussi une activité magnétique à l'origine des constantes de perméabilité et de permittivité du vide
- que la propagation du photon correspond à la propagation d'une paire de fermions
- qu'à notre échelle le photon est un phénomène statistique qui peut inclure des variations à l'échelle mircroscopique
- qu'il peut y avoir un lien entre les propriétés quantiques et le carré des charges de ces particules éphémères et indépendamment de leur masse.

Bon ça fait plaisir de voir qu'à ce train là on parlera peut être de photonisation dans 50 ans.
- que l'approche naturaliste d'un modèle électroquantique permet de comprendre l'apparition spontanée de charges électriques dans le vide
- que le photon est encadré par deux phénomènes stationnaires qui sont des ondes scalaires
- que la masse est une conséquence de ces charges et qu'elle est proportionnelle au carré de la charge
- que la vitesse de la lumière est liée à la perméabilité électrique et qu'elle est liée à la densité locale de charges (voir effet Biefeld-Brown).

Observation et méditation sur tout cela, permettent de faire tomber les illusions et de bien comprendre les mécanismes intrinsèques de Mère Nature.
Ce pragmatisme quantique avant tout va peut être enfin nous aider à sortir de l'obscurantisme Einsteinien.

PS: désolé pour les rêveurs si le temps c'est le temps et l'espace c'est l'espace dans le domaine de l'observation physique et objective.

Auteur:  DomiChi [ 01 Avr 2013, 09:59 ]
Sujet du message:  Re: Polarisation du vide - photon et vitesse de la lumière

quantumfuel a écrit:
PS: désolé pour les rêveurs si le temps c'est le temps et l'espace c'est l'espace dans le domaine de l'observation physique et objective.


Mais on sait déjà que l'on ne peut pas observer sans déformer, même sans contact. Et objectivement, même au niveau macro, on sait que lorsque l'on mesure une température, ce n'est pas la température du milieu que l'on mesure, mais la température du thermomètre.
De plus, on ne fait des mesures de temps que dans le passé, puisque le temps que l'information nous arrive c'est déjà un phénomène passé.

Auteur:  quantumfuel [ 01 Avr 2013, 11:40 ]
Sujet du message:  Re: Polarisation du vide - photon et vitesse de la lumière

Certes la question de l'observation à l'échelle quantique est un problème clé.
Ce que je veux dire par là est que la géométrisation de l'espace-temps selon Einstein et la négation du milieu qui en découle est un concept erroné sur lequel de nombreux rêveurs ont échafaudé des schémas fantasmagoriques.

Oui, nous sommes des créatures de Dieu, oui notre âme se situe au-delà du monde matériel et nous connecte avec un univers fabuleux. Pour autant, la physique ne traite et ne doit traiter que de phénomènes dans la dimension objective et matérialisée de notre conscience.

S'il existe des phénomènes dits paranormaux (et je crois sincèrement qu'ils existent), c'est que l'âme a des pouvoirs de création qui se concrétisent encore une fois dans le monde objectif et matériel et qu'ils doivent pouvoir être mesurés, comme tout phénomène, dans un référentiel d'espace-temps régulier et conforme à sa définition d'origine.

Ce que je dis donc est qu'il ne faut pas mélanger les genres et les natures de phénomène car cela déstructure la pensée, produit de la confusion et conséquemment une forme d'obscurantisme dans laquelle notre science physique est actuellement bien embourbée.

Auteur:  Zanod [ 01 Avr 2013, 18:23 ]
Sujet du message:  Re: Polarisation du vide - photon et vitesse de la lumière

quantumfuel a écrit:
ce n'est pas la température du milieu que l'on mesure, mais la température du thermomètre.



Certes; Mais.. si; la règle était une circonférence pour un volume de sphère ?

Et si cette règle était aussi une circonférence de forme : triangle rectangle pour un volume de goutte ?

Et si en plus de ceci; ces volumes pouvaient tourner sur plusieurs axes ?

Et Si en plus de plus, un volume, en plus de tourner sur plusieurs Axes, pouvait se toucher avec un autre volume qui lui aussi tourne; ça pourrait donc faire comme deux verre à vin qui se touchent et sans même se casser fond même du bruit ?

la température du thermomètre n'est que le point de la réel règle.

L'espace-temps, Avant d'associer ceci à l'étrange et le surnaturelle; Pensez donc et Si il existait un endroit ou l'onde pouvaient se renvoyée dans son propre echo?

Et si; l'espace-temps n'était pas étrange mais un SIMPLE effet ... un endroit comme le volume est un endroit, Comme les surfaces de volumes sont un endroit tout comme l'espace-temps est un endroit qui permet simplement de faire l'echo d'une onde contenue entre deux choses totalement opposée ?

deux choses pas tellement étrange étant donnée que la surface de la terre est un volume tout comme le champ-magnétique qui entour notre planète terre est un volume qui s'oppose à la dimension atomique .


L'espace-temps est un endroit tout aussi logique que les volumes et que les surfaces de volumes.

Auteur:  quantumfuel [ 01 Avr 2013, 22:51 ]
Sujet du message:  Re: Polarisation du vide - photon et vitesse de la lumière

Citation:
Si il existait un endroit ou l'onde pouvaient se renvoyée dans son propre echo?

C'est à la base de la théorie quantique expliquée par Milo Wolff (en complet accord avec ce que je pense), et complètement en accord avec la stationnarité ondulatoire des particules de la matière.
On a pas besoin de tordre l'univers en une surface fermée pour arriver à cette conclusion.

La deuxième phénomène est la polarisation du vide avec l'apparition spontanée de deux fermions de charges opposées. Une fois que l'on met bout à bout ondes + décomposition du vide en deux charges électriques miroir, on a le principe fondamental de l'univers.

Voilà, le principe est simplissime, c'est dans la diversité des manifestations de ce simple principe que nait la complexité et la confusion.

La physique est donc triple dans son principe induit : le temps, l'espace et la charge électrique.
La physique est triple dans son principe déduit : la force (la charge dans le temps), le mouvement (l'espace dans le temps) et la masse (la charge dans l'espace).

Les deux triangles en superposition forment le sceau (sceau de Salomon) d'alliance entre la matérialité et son créateur vibrant sur le son-syllabe fondamental OM, son chant d'amour universel. Brahma se manifeste dans sa trinité : le père Bhraman, le fils Vishnou et le saint-esprit Shiva.

Page 1 sur 1 Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
https://www.phpbb.com/