Nous sommes le 18 Déc 2017, 16:35

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Règles du forum


Bienvenue sur les forums MagnetoSynergie ! Avant tout, lisez "Clés pour une bonne utilisation des forums". Utilisez le forum adapté à votre sujet. Si votre sujet n'existe pas, faîtes-en part à l'administration des forums. Cet espace de liberté vous est proposé pour vos échanges techniques, culturels et philosophiques. Cette liberté s'arrête là où cela commence à nuire à autrui. Elle s'accompagne donc du devoir de respecter les autres utilisateurs. Les attaques personnelles et les querelles d'ego ne sont pas tolérées. La politique est proscrite des forums. La publicité est strictement interdite sur les forums. La non-observation de ces clauses impliquera le bannissement définitif de tous les forums, et cela sans préavis. Le français est une belle langue, ne la maltraitez pas. Correcteur de français - Conjugaison
Image



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 22 Aoû 2017, 21:04 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2016, 10:09
Messages: 484
Localisation: Charentes Maritimes
Lévitation, production d'énergie, dématérialisation et j'en passe !!!

Je pense que tout ce qui concerne la lévitation d'objets, la production d'énergie non polluante à profusion, la dématérialisation etc... sont des sujets qui sont en cours d'étude dans des laboratoires bien hermétiques à l'information... et pour cause !!! Des résultats ont été au rendez-vous et dans un proche avenir tout cela sera au point puis utilisé tôt ou tard.

Par contre, le quidam que je suis pourra attendre longtemps avant d'en savoir plus, aussi j'ai essayé de mon côté de voir comment tout cela serait possible ?

J'en suis arrivé à penser par exemple, que la gravité n'était pas générée directement par la matière elle-même, mais serait juste une conséquence de l'existence de la matière. Ce qui voudrait dire qu' à la base, c'est une énergie (en principe inconnue à ce jour, mais dans laquelle « on baigne » ) qui en permettant à la matière d'exister (en fournissant aux atomes suffisamment d'énergie pour qu'ils puissent exister), créerait également la gravité.
Même si le raisonnement qui suit est archifaux et prête à sourire, j'ai 1 chance sur 2 que le résultat soit juste !!! Oui je n'ai pas peur du ridicule :mrgreen:

Comment en suis-je arrivé à cette conclusion ?

Dans ma petite tête, j'imagine un atome (pas trop compliqué) comme par exemple celui de l'hydrogène qui n'a qu'un seul électron en rotation autour de son noyau. Cet électron crée un champ magnétique perpendiculaire à son plan de rotation. Je visualise même le vecteur champ électrique tournant qui existe entre l'électron (-) et le noyau (+). Je sais également que le mouvement de rotation de l'électron n'est pas une trajectoire circulaire tranquille mais au contraire agitée. Puisqu'on a à faire à une rotation du vecteur champ électrique autour du vecteur champ magnétique, il est possible qu'il y ait également une sorte d'onde électromagnétique tournante qui au final se propage un peu dans toutes les directions puisque ce petit monde est agité. Cette onde, c'est peut être de l' infra rouge ? Je crois savoir également que si j'apporte un peu d'énergie à cet atome, celui-ci deviendra encore plus agité émettra encore plus d'infra rouge.
Voila, même si c'est faux, au vu de mes connaissances très limitées en physique, cette explication me convient pour l'instant. Par contre, même avec les yeux de la foi, je ne vois pas poindre de gravité dans ce système, d'autant plus que je ne sais pas ce que c'est que cette gravité :lol: !!! :roll:
Je me dis que si l'électron tourne autour du noyau ce n'est pas par hasard. Il y a très probablement une source d'énergie extérieure quelque part qui produit ce mouvement.
Cette énergie arriverait sous forme de vagues et serait vraisemblablement de nature vibratoire. Ces « ondes » arriveraient à une certaine vitesse sur la matière puis en la traversant elles céderaient un peu d'énergie à la dite matière, mais perdrait en contrepartie et provisoirement ? un peu de vitesse en traversant de celle-ci. Cette perte de vitesse engendrerait une sorte de potentiel (comme une pression) en surface et au cœur de la matière qui serait justement cette fameuse gravité ?
Une image très approximative  : imaginez un jet d'air passant à travers une paille de fer. Il y aurait bien une pression en surface de la paille et même en profondeur. (Cette pression étant due au ralentissement des molécules d'air)
En y réfléchissant un peu, ce potentiel permettrait d'attirer à lui les autres masses, parce que la nature n'aime pas les déséquilibres et dans ce cas, contrairement à la pression due à de l'air, celle due à la gravité ne pourrait pas s'équilibrer parce qu' elle serait comme" attachée" jusqu' au cœur de la matière. C'est pour cela qu'il y aurait des forces de gravitation en compensation.
Plus les corps sont massifs, plus la perte d'énergie à leurs contact serait forte est plus forte serait la gravité. On le sait, si on s'éloigne de la matière la gravité diminue. Si c'est ainsi que ça se passe, alors la gravité n'est pas en général une onde qui se propage (bien qu'il existe peut être des ondes gravitationnelles) mais juste un potentiel analogue à une pression.

Quelle est la nature de cette énergie qui nous vient de je ne sais d'où ? : on aimerait bien le savoir !!!
Par comparaison avec de la lumière qui est classée « énergie pure » la différence, c'est qu'on ne peut pas la détecter parce que on ne peut pas l'observer. La lumière est certes immatérielle, mais si on met un écran sur son passage on la voit et de plus elle génère de la chaleur sur cet écran.
Pour l'énergie qui vient d' on ne sait d'où, on connaît pas d'écran matériel permettant sa détection, donc on ne peut qu'en soupçonner l'existence !!!

Bien joli tout cela, mais comment le prouver ? : supposons que l'on entoure un objet par une carapace de protection qui entrave l'arrivée de cette énergie universelle (la carapace ne touche pas l'objet).
Si en privant ainsi l'objet en question d'une partie de l'énergie qui arrive dessus et si l'hypothèse est juste, normalement l'objet doit perdre de sa propre gravité (et également de son poids du à l'attraction terrestre qui aurait moins de prise sur l'objet en question). La thèse de l'énergie « qui tombe du ciel » et qui crée la gravité au contact de la matière devient alors plausible.

Mais comment faire ? : il suffit de gêner suffisamment le trajet de cette énergie. Mais comment puisqu'il n'y a pas d'écran matériel permettant de le faire ?--> Peut être avec un écran d'ondes ayant une architecture complexe (sortes d'ondes stationnaires générées à partir d'ondes électromagnétiques diverses)

Yakafokon … Pas évident tout cela, mais essayons quand même de proposer une méthode pour y arriver en s'inspirant des travaux d'un certain John Hutchison :
un laboratoire contenant une panoplie de générateurs d'ondes pilotés par ordinateur qui commandera les générateurs suivant un cycle prédéfini ou aléatoire. Un « visualisateur »  des formes d'ondes obtenues facilitera la tache en permettant d'avoir une image des champs entourant la table d'expérience sur laquelle sera déposé « le cobaye » (un cube en ferraille par exemple). Tout un lot de capteurs mesurant divers paramètres et bien sûr tout sera enregistré dans les moindres détails...

Bon maintenant on met en marche, et on observe ce qu'il se passe
 :......................c'est long ............très long.................. :geek: bon Ok, peut être qu'un jour et tout à fait par hasard, on aura une configuration des générateurs qui produira un effet remarquable ?

Cet effet pourrait être une perte de poids de l'objet en question ou un début de liquéfaction de celui-ci avec production de froid .... voir même la disparition pur et simple par dématérialisation des atomes en soupe de particules dans un flash de lumière, génération de froid et grand bang ou juste un petit piff...ou rien de tout cela !!! :lol: Après il n'y a plus qu' à dépouiller les données pour essayer de comprendre la relation entre la configuration des champs et les effets produits.

On ne m'a pas attendu pour faire de telles expériences et si ça se trouve c'est déjà presque au point !!! :?

Ensuite, c'est l'ouverture vers de nouvelles technologies qui n'auront rien à envier à celles que l'on voit dans les films de science fiction avec à la clé un changement radical de nos sociétés (on peut toujours croiser les doigts pour que cette transition se passe sans trop de grimaces :roll: )

Peut être que ça arrivera dans les quelques décennies à venir ?...parce que de toute façon on aura plus le choix au vue de toutes les misères que l'on fait subir à notre bonne vielle planète !!!

Bon j'arrête mon bafouillage, c'est l'heure du potage !!!


Dernière édition par H.A le 25 Aoû 2017, 10:17, édité 3 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 23 Aoû 2017, 08:55 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2014, 15:30
Messages: 394
Bonjour.
C'est une théorie qui vaut ce qu'elle vaut, pour ma part je trouve ses quelques idées intéressantes, j'avais lu un article dont je ne me souviens plus où, qui parler de l'entropie quantique qui pourrait être à l'origine de la gravité excluant cette dernière des forces fondamentales de l'univers.

L'entropie quantique, de ce que j'en ai compris viendrait de l'univers lui-même (lien quantique entre les atomes/vide et non pas de la matière elle-même cette dernière réagissante un peu comme une "pelote d'énergie" (plus il y a de matière et plus il y a d'énergie, et plus il y a d'énergie et plus il y a d'entropie quantique).

Après j'avous que les termes "entropie quantique" sont très vagues et l'article en question plutôt "sensationnel show".

De toute façon, la gravité reste encore bien mystèrieuse.
D'autres forces comme les champs magnétiques sont considérés comme surtout pas gravitationnel, pourtant un champ gravitationnel ou un champ magnétique voit tous deux leurs forces diminuer avec la distance.

La distance...

Je trouve que la distance interagit beaucoup et revient souvent sur la table quand on fait des recherches sur l'énergie et les forces fondamentales de l'univers.
Elle joue un rôle très important.

Enfin, pour finir je dirais que sans aucune preuve on peut imaginer beaucoup de scénario plus ou moins plausible, le vôtre n'est pas plus mauvais qu'un autre à mon avis.

Cordialement.

_________________
==============<"comment combler le vide du silence éternel de ces espaces infinis ?.">==============
Citation d' Aléxandre Astier.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
POWERED_BY
Traduction par: phpBB-fr.com