Nous sommes le 18 Nov 2017, 02:52

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Règles du forum


Bienvenue sur les forums MagnetoSynergie ! Avant tout, lisez "Clés pour une bonne utilisation des forums". Utilisez le forum adapté à votre sujet. Si votre sujet n'existe pas, faîtes-en part à l'administration des forums. Cet espace de liberté vous est proposé pour vos échanges techniques, culturels et philosophiques. Cette liberté s'arrête là où cela commence à nuire à autrui. Elle s'accompagne donc du devoir de respecter les autres utilisateurs. Les attaques personnelles et les querelles d'ego ne sont pas tolérées. La politique est proscrite des forums. La publicité est strictement interdite sur les forums. La non-observation de ces clauses impliquera le bannissement définitif de tous les forums, et cela sans préavis. Le français est une belle langue, ne la maltraitez pas. Correcteur de français - Conjugaison
Image



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 25 Nov 2015, 14:36 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Déc 2010, 11:55
Messages: 27
Localisation: Marne la Vallee
Réplique d'un réacteur à plasma MAGRAV

Début de fabrication : 21 nov 2015 / Magnohm

Les éléments ci-dessous sont des données pratiques de conception suivant les moyens de bord et les difficultés rencontrées.
Les plans de bases sont donnés sur Internet par la fondation KESHE et les vidéos publiées.
Voir en traduction française https://www.youtube.com/watch?v=ESopIa2rKFc
Étant donné les différentes versions un choix a du être fait, donc la présente procédure ne reflète qu’un aspect des possibilités de conception avec pas mal de tâtonnements et de questions sans réponses pour le moment.
Merci à Mercuriel, Yjah, Isaac Plotain, et les forums de la Fondation Keshe pour les conseils donnés où récoltés au cours de ma progression.

IMPORTANT en date du 9 décembre: Si vous voulez réussir du premier coup ne pas lire mes tâtonnements mais la procédure officielle de fabrication que la fondation Keshe vient d'éditer avec traduction en français qui est très explicite.
https://mon-partage.fr/f/ik49U2Eq/ (pour téléchargement)
De plus évitez de regarder les vidéos sur YouTube qui m'ont personnellement induit en erreur sur de nombreux points


[/size][/size][/size]Rubriques :

    - Outillage pour réalisation de bobines
    - Opération bobinage
    - Formage bobine
    - Préassemblage générateur
    - Nano revêtement
    - Fabrication des Gans
    - fabrication des condensateurs



Outillage pour le bobinage

Achats :
    - Barre acier pleine diamètre 6 mm lg 1m (magasin bricolage)
    - Tube acier diamètre 10 mm lg 1 m (magasin bricolage)

Les butées de réglage sont des canons récupérés, percés à 4,5 mm et ensuite taraudées M5.
Ce système facilite la mise en longueur des bobines.
Ne pas utiliser des vis papillons car leur encombrement risque de vous blesser lors de la rotation de la barre.

Image


Opération bobinage

Achat : couronne de 100 m de fil électrique rigide standard isolé 2,5 mm2. Le diamètre du fil de cuivre est de 1,67 mm et Il faut environ 50 m pour le système MAGRAV.
Pour le dégainage utiliser un couteau à pain de cuisine qui possède des crans.
On peut ainsi couper en continu le haut de la gaine en quelques secondes après avoir serré l’une des extrémités dans l’étau. Voir figure ci-dessous.

Image

Chaque ensemble comporte une petite et une grande bobine composées de 2 bobines concentriques réalisées sens anti-horaire donc en position dévissage sur la perceuse-visseuse selon les plans fournis par Keshe (voir Youtube).

Image

Image

La photo ci-dessus vous donne l’astuce pour l’amorçage au départ du bobinage car il faut pouvoir maintenir puis retirer le fil en fin de travail.
Attention : pour réaliser un bobinage serré il faut maintenir le fil appliqué contre le mandrin et légèrement incliné vers soi pour qu’il serre sur la spire précédente.
Si une spire chevauche la précédente la bobine ne pourra plus s’enfiler dans la grande car il reste en théorie que 0,8 mm de jeu. Utiliser une visseuse à vitesse variable de préférence.
Le perçage d’un trou de diamètre 10 dans un montant en bois ou l’établi facilitera le maintient horizontal lors du bobinage.

Image

Les extrémités pour la connectique sont identiques (100 mm) sauf pour les bobines diamètre 6 mm qui ont une extrémité plus longue pour le passage.
Ainsi la petite (80 spires) est de 250 mm et la longue (160 spires) de 400 mm. On procède aux recoupes après formage définitif.


Bobines pour MAGRAV
21 nov 2015 /RR
Image

Il est impossible de réussir à chaque fois le nombre exacte de spires à cause de l’irrégularité du serrage.
Donc prévoir de finaliser à la main les dernières spires après comptage.
Mais je ne pense pas que le respect du nombre exact influence sur le fonctionnement final.

Formage bobines
Introduisez les petits dans les plus grands diamètres.
Traversez chaque bobine de diamètre 6mm avec sa sortie la plus longue et replier les bouts pour le repérage futur.

Photo Keshe
Image


Tirer sur les sorties traversantes et former les 2 cercles concentriques.
De préférence orienter toujours les bobines avec les sorties sur le même coté pour éviter la confusion par la suite. Par exemple du coté droit.

Photo Keshe
Image



Le raccordement paraît complexe mais en fait devient facile en respectant une procédure logique :
    - Repérer en premier les fils d’alimentation en mettant des repères couleur (rouge = +) et (noir = -)
    - Relier maintenant les fils traversant suivant schéma ci-dessous.
    - Terminer avec les fils restant.


Les liaisons électriques par torsion ne sont en principe pas fiables.
Je pense que le courant électrique doit pouvoir circuler même si après le revêtement nano un phénomène de courant de surface va être généré comme en HF.
J’ai donc pris l’initiative de faire un point de brasure à l’argent et non étain qui pourrait ne pas être compatible. L’emploi de domino sans l’isolant est peut -être une solution, mais dans ce cas il faut passer l’ensemble en nano revêtement pour assurer la continuité

Image

Attention: Il semblerait qu'il faut éviter de faire les liaisons par n'importe quelle soudure ce qui affecterait le rendement du générateur.
Voilà une réponse sur un forum:
"Selon M. Keshe, la seule façon de nano fils doivent être connectés est en les tordant ensemble. JAMAIS avec soudure, des terminaux, des vis ou des connecteurs de fils de toutes sortes. Pour ce faire interrompt le flux de plasma et ne permettra pas le bon fonctionnement. Lors de la connexion à des fils de cuivre, comme dans la charge de la grille à l'unité Magrav d'énergie, le fil de nano-enduit doit être enroulé autour du fil de cuivre solide. Le traitement thermique du fil avec une torche avant de nano-revêtement rend le fil mou (il est appelé recuit), et permet d'enrouler le fil de nano-enduit autour du fil de cuivre nu."


Préassemblage du générateur

Il est judicieux de faire une présentation des bobines préformées dans leur futur espace avant d’entreprendre le nano revêtement. Cela évitera d’abimer par la suite la couche d’oxyde par torsion.

Chacun concepteur utilise les moyens mis à sa disposition car il ne semble qu’il n’y ait pas de dégagement de chaleur à craindre.
Pas si sûr avec des puissances faisant circuler plus de 5 A.
Dans le commerce on ne trouve pas ce que l’on veut sinon du tube réseau PVC de 125 mais pour les couvercles correspondant je n’ai pas trouvé pour l’instant.
J’ai donc choisi une tour contenant des CD vierge qui présente un encombrement suffisant.

Essais dimensionnels

Image

Sur l’axe central (diam.15mm) sont enfilés des entretoises en tube PVC coupé à 25mm et les intercalaires peuvent être des CD. Pour les sortie hautes (+) et basses (-) une ouverture sera aménagée.

Photo Keshe du raccordement série
En noir les bobines diam. 6mm et en rouge les bobines diam. 10mm.
Image


Avant montage il faut effectuer le nano revêtement des bobines.
Je choisirais la méthode au bain de soude caustique.

Voir la video en français
[video]https://www.youtube.com/watch?v=giFsz7fcEvs[/video]

Mes premiers essais en bain de soude caustique n'ont pas permis d'obtenir un revêtement nano coloré en noir sur mes 3 bobines. Je pense qu'il se pourrait que le fil cuivre soit revêtu d'une couche d'imprégnation avant extrusion de la gaine chez le fabricant. Donc je crois qu'il faudra au moins une chauffe au chalumeau butane pour détruire cet enrobage d'origine inconnu avant la mise au contact de la soude caustique..

à suivre .... essais en cours ! Se reporter au chapître " Procédé par soude caustique" ci-après.


Mais avant je vais fabriquer les Gans et les condensateurs Nano.

Fabrication des Gans

Définition : Substance gélatineuse de gaz solidifié

Achats :
    - 3 bacs en plastique de capacité supérieure 2 litres (meilleurs prix dans les bazars asiatiques que chez Casto pour une même qualité.
    - sel naturel et non raffiné de Guérande (Intermarché ou autre) pour reproduire l’eau de mer avec proportion de 100g pour 1 litre d’eau de source.
    - générateur courant continu de 1,5 V (vu la consommation de 0,5 A les piles vont s’user rapidement).
    Il existe la méthode statique en raccordant les 2 électrodes avec un fil cuivre ce qui crée un circuit fermé et le passage d’un courant faible dans l’eau salée. Ca ne va pas vite ….

Récupération :
    - 3 Plaques cuivre fabriquée dans du tube de chauffage diam. 28 et déplié. Vu le prix prohibitif des plaques de Cu (17 Euros hors port pour une plaque de 200mm x 200mm ep 0,5) je viens d'acheter sur LeBoncoin un ancien pulvérisateur en Cu pour 10 Euros, à découper)
    - 1 Profilé acier plat de 50 mm du commerce ou autre… pas évident, éviter la rouille … Ou fer d’un entrefer de tranfo ?
    - 1 Plaque de zinc utilisé pour la toiture.

Pour les 3 bacs il faut faire un revêtement nano sur les plaques de cuivre qui seront toujours branchées sur le pole négatif.
Le Cu, Zn et Fe sont connectés sur le positif (d'après Keshe). A signaler qu'un suisse, qui apparemment a de l'expérience, fait justement l'inverse ???

J’ai donc relié en parallèle les 3 bacs sur un générateur de courant continu de laboratoire.
La consommation totale est de 0,6 A sous 1,5 V CC mais varie. De plus je ne relève qu'environ 1 V sur les branchements et il faut envoyer 4v pour allumer une LED sur les bacs ??? Il parait, sur les forums Keshe, qu'il faut brancher une LED en // sur chaque bac (Why ?).

Image

Obtention suivant les métaux :
    - Plaque Cuivre : GaNs CuO
    - Plaque Zinc : GaNs Co2 + ZnO
    - Plaque fer (Acier ?) : GaNs CH3 + FeO

Récupération des GaNs après 48h. Voir le chapitre ci-après avec tous les détails, les difficultés et des solutions.

Image

Image

Coté ZN et Fe les GaNs sont corrects mais pour le Cu j’obtiens une couleur brun/rouge alors que j’attendais du vert/bleu.
J’ai aspiré les fond avec une poire et me rend compte que c’est moins pratique qu’avec une seringue ( à rechercher).
L'aspiration de la poire se bouche sans arrêt à cause des petites particules présentes et nécessite une petite crépine en grillage fin.
Sur les forums j'ai appris que le fait d'injecter de l'air fait virer le GaNs CuO au brun. Mais sur d'autres c'est l'inverse !!!


Image

Aspect après décantation. Pour le cuivre il ne reste qu’un petit fond brun/rouge et je me demande si c’est bien un GaNs CuO !!! Comme la plaque provenait d’un tuyau cuivre ayant servi il se pourrait que malgré le brossage des particules de rouille étaient incrustées dans la paroi.

Image

Aspect des 2 électrodes coté Cu. Il y a certainement une erreur de manipulation. Je recommencerais un nouveau bain avec un nano revêtement mieux réalisé et une anode mieux nettoyée.

Nouveaux constats après 48h:

GaNs CO2 + ZnO

La production me semble parfaite. Après décantage et déversement de l'eau je passe le reste dans un filtre papier à café. On obtient une pâte blanche qui vire au beige au bout de 48h. C'est prêt à l'emploi. Il parait que Keshe préféré le CuO pour les enrobages.
Mesures vibratoires avec pendule: Dans le bac 10000 Bovis et 18000 pour la pâte.

Image
Image
Image

Question: faut-il dessaler le GaNs avant utilisation et comment ?


GaNs CH3 = FeO

Production correcte mais surprise en décantation. Le fond est en bleu outremer (FeO ?) et une masse noire avec de la mousse brunâtre surnage (CH3 ?).
Mesures vibratoires avec pendule: 8000 Bovis dans le bac et 16000 Bovis dans la pâte.

Image

GaNs CuO

Boue brunâtre au fond. Je ne sais pas pourquoi. J'ai mis maintenant le générateur CC sur 3,4 V (2,5A) pour obtenir les 1,5 V aux bornes des électrodes.
Et j'ai ajouté une LED comme conseillé dans le forum Keshe.
A signaler que l'un des suisses sur YouTube branche la plaque Cu Nano sur le + ? ... et ça marche, alors que Keshe préconise le - !
La couleur de son GaNs est bien turquoise (vert/bleu).
Mesures vibratoires avec pendule: 7000 Bovis dans le bac.

ATTENTION: C'était une erreur comme le prouve un texte extrait du forum (anglais d'origine)
"Comme M. Keshe a expliqué un certain nombre de fois : « quand vous produisez du GaNs cuivre avec un faible courant, le processus est si rapide qu'il n'a pas assez d'oxygène pour oxyder. Le fond marron / rouge est du GaNs Cu et non du GaNs CuO. Si le GaNs Cu s’oxyde il deviendra GaNs CuO et virera vers une couleur turquoise.
Vous pouvez employer une pompe à air d’aquarium pour accélérer le processus d’oxydation comme utilisé dans l'usine de fabrication du MAGRAV qui utilise un faible courant (limité à 1A).
M. Keshe a également dit que vous pouvez oxyder votre GaNs cuivre marron / rouge en supprimant la plupart de l'eau et en laissant agir l'air frais. Le GaNs CuO turquoise contient env. 30% de plus d'énergie que le GaNs Cu brun / rouge. Lorsque vous utilisez le "courant faible" avec trop d’intensité vos GaNs ne sera pas brun / rouge mais noir, ce qui est totalement à éviter."

J'ai donc modifié mon équipement en plaçant une plaque cuivre nanodisée au milieu du bac (-) et 2 plaque Cu nu (+)contre les 2 parois.
De plus la tension est maintenant maintenue à seulement 0,5 A et un bulleur de pêcheur envoie de l'air pendant 15 mn tous les 30 mn. De l'eau déminéralisée pour fer à repasser remplace l'eau de source. Un bulleur de pêcheur apporte de l'oxygène pendant 15 mn suivi de 30 mn d'arrêt (horloge programmable).

Image

La couleur est enfin turquoise ce qui prouve bien qu'il faut apporter de l'oxygène au processus. De plus la faible intensité évite l'arrachement de particules de cuivre comme précédemment. Par contre la production de GaNs laisse à désirer à coté du CO2 avec le Zn qui est prolifique.
Question: Le revêtement nano se détruit en l'espace de quelques heures et apparemment cela fonctionne quand-même. Je ne comprends pas l'obligation de ce type de revêtement et n'ai trouvé aucune explication à ce sujet.

A signaler que J'ai trouvé un adjoint inattendu car les essais se situent entre la matière et les énergie subtiles: mon pendule ( je suis un amateur en radiesthésie)
Question: Pendule, donne-moi un pourcentage de probabilité pour avoir un rendement maxi du MAGRAV ?
Réponse:
- CO2 + ZnO : 50 %
- CH3 + FeO : 40 %
- CuO : 90 %
Keshe avait raison ....



…. A suivre


Nano revêtement

Deux méthodes sont recommandées : Par chauffe ou immersion dans un bain de soude caustique NaOH pure sans additif.

D’après moi il s’agit d’une méthode accélérée de protection de la surface du cuivre avec obtention d’une couche résistive d’au moins 20 MOhms. Plusieurs répétitions sont nécessaires dans ce but et il est vivement recommandé par Keshe de décharger la surface électriquement après chaque opération (il paraît que l'appareil de mesure risque de ne plus fonctionner comme avant, donc prenez un modèle pas cher). On touche l'extrémité de Cu "nanodisé" avec le + en gamme mA et l'autre pointe (-) on la met où ? Cela varie suivant les vidéos ! J'ai maintenant fabriqué un panier grillagé pour les pièces et je touche le métal pour le contact masse.

Mercuriel a trouver les textes suivant sur Internet :
TRES IMPORTANT
« M.T. Keshe insiste fortement sur l'alignement des champs du nano-matériel. Pour le réaligner il faut absolument faire le touché avec le voltmètre (en mV) dès la première couche de nano-revêtement, en utilisant toujours la même polarité à chaque touché. M. Keshe a indiqué qu'à l'usine des lots avaient été rejetés car ils avaient oublié ce point. Sans ce traitement les champs s'alignent aléatoirement et les résultats attendus ne sont pas obtenus.
Si vous avez réalisé les bobines, les avez assemblées et connectées, et ensuite seulement fait le nano-revêtement, il est indispensable de procéder tout de suite après à l'alignement du revêtement avec une petite source d'alimentation très faible.
De même si vous refaites le nano-revêtement plusieurs fois, il faut faire l'alignement à chaque nano-revêtement car les nouvelles couches doivent aussi être alignées.
Tout nano-revêtement doit être réaligné par cette méthode.
Si les performances ne sont pas observées avec le réacteur Magrav (diminution de consommation à l’entrée), vérifiez les condensateurs en parallèle, ils ne doivent pas conduire l’énergie, qui elle doit passer par le réacteur uniquement. De même un défaut de nano-revêtement sur vos bobines doit être vérifié et corrigé. »

Conseil de LeTigreFr : « Ne pas couper le fil une fois qu'il est nano-revêtu, sinon le flux rencontre un état matière et s'interrompt là où est affaibli. Toutes les formes et dimensions doivent être faites avant le nano-revêtement pour cette raison. Si on voit du cuivre nu, refaire le nano-revêtement. »

« Note personnelle: Ce qui confirme qu'il vaut mieux faire l'assemblage et la connexion complète des bobines avant leur revêtement nano.
J'ai aussi pensé que le mieux pour le raccordement des bobines devrait être des éléments de domino (laiton ou cuivre) sortis de leur isolant (ou pas).
Car tout le monde n'a pas la possibilité de braser le cuivre. »

Procédé par chauffe

Mes essais de revêtement nano des plaques de cuivre pour les cathodes (-) des bains de GaNs :
Chauffe au chalumeau à butane au rouge sombre des 2 cotés. Après refroidissement de 20 mn nettoyage avec un chiffon sec ce qui fait sauter les parties non adhérentes. Puis recommencer autant de fois qu’il faut jusqu’à obtention de l’isolement de surface au moins égale à 20 MOhms.

Mais ça c'est de la théorie ...
Après la 5 ème chauffe sur une bobine je n'en suis qu'à 200 kOhms. Je pense qu'il ne faut pas atteindre le rouge pour éviter d'éclater la couche d'oxyde déjà en place. Apparemment il faudrait s'arrêter de chauffer quand le tube redevient couleur cuivre avec des colorisation arc-en-ciel. Si quelqu'un a d'autres idées je suis preneur. Là on est dans le domaine expérimental du processus ! ... et c'est cela qui me plait !
Sur le Forum de de la fondation ( http://forum.keshefoundation.org/forum) on trouve un échange expliquant un processus validé par Keshe. Il faut faire plus de 12 opérations en 40 minutes sur des plaques pour faire les anodes des bains !!!
A suivre ...

Procédé par soude caustique

En essayant de reproduire la méthode de l'australien je suis tombé sur un échec.
Les bobines n'avaient pas changées de couleur au bout de 48h.

Image

Comme annoncé avant il y a certainement des raisons:
- mon atelier se trouve à une température de 10°C environ et l'oxydation est fonction de la température.
- le fil cuivre du câble a subit un traitement avant enduction de la gaine ce qui rend sa surface partiellement étanche aux attaques chimiques.

J'ai décidé de continuer le processus en chauffant à la vapeur sur une grille surélevée dans une cocotte minute (sans la soupape de pression) placée sur une plaque chauffante qui a maintenu la température interne à environ 40°C pendant 48h . Le résultat m'a semblé satisfaisant.

Image

Mais il fallait faire sécher les bobines avant d'effectuer les mesures d'isolement. Après égouttage la nuit l'humidité était toujours présente le matin.
J'ai donc chauffé légèrement au chalumeau pour évaporer les résidus de soude collées entre les spires.
Peut-être faut-il préférer un sèche-cheveux ou un décapeur thermique ?

Image


Les valeurs d'isolement se situent maintenant entre 100 KOhms et 10 MOhms ce qui me paraît correct.
Maintenant je vais relier en série par torsion les sorties des 3 bobines ensembles et en position sur le montage définitif pour refaire un nouveau passage dans la vapeur de soude caustique.
Pour faciliter la manipulation des pièces à nanodiser j'ai fait un panier et remet le matériel non utilisé dans la cocotte pour continuer le revêtement (la mixture se maintient au environ de 40°C grâce à la plaque chauffante). Le résultat semble OK.
Comme vous pouvez le voir les sortie des bobines ont été reliées en série par torsion sur le montage existant avant d'être nanodisés afin d'éviter l'éclatement de la couche par déformation.

Image

Après chaque sortie de panier je décharge les plaques et fils en mettant mon multimètre sur mV, la touche (-) sur le panier en fil galvanisé et la touche (+) pour les contacts.

Image

Suite en cours ....


fabrication des condensateurs

Réalisation suivant la vidéo https://www.youtube.com/watch?v=jGzdk_FAepw
Utilisation du papier sulfurisé pour la cuisson et le GaNs CO2.
Les fils ont été recuits au préalable au rouge pour faciliter le formage. Passage dans un bain de nanodisation, mais de toute façon la couche se détruit au formage.
L'enroulement n'a été fait qu'après séchage du GaNs pour éviter d'écraser le rouleau très mou au départ.
Lg dev. de l'électrode centrale: 160 mm
Lg dev. du fil à bobiner: 400 mm (ce qui donne un certain nombre de spires suivant le diamètre final du rouleau )
Les ficelles de ligature ont été remplacées par du thermorétractable et le corps n'a pas été revêtu de gaine thermorétractable comme conseillé.
De la poudre a tendance à s'échapper de l'un des bouts.

Image

Les mesures de capacité ont été faites avec un VICTOR 62243+ et celle vibratoire avec mon pendule personnel.
A remarquer que plus la capacité est faible et plus le condo rayonne, ce qui me paraît logique. Mais dans ce cas l'emploi sera différent des schémas habituels de l'électromécanique c'est pourquoi je fais intervenir la radiesthésie pour recoupement.

Un nano revêtement avec un petit chalumeau permet de rectifier le manque de couche mais uniquement sur les sorties.

Image

A suivre ....



Coincidence ?

Extrait de http://www.futura-sciences.com/magazine ... ain-53076/
Magnohm 8 dec 2015
…. cela implique que l’on peut théoriquement extraire de l’énergie du vide quantique !
Les membres de l’UANT, inspirés par Yasuyuki Nakamura et bénéficiant en primeur des informations de leurs collègues de Bicep2, auraient rapidement utilisé leurs mesures pour interpréter les résultats de leurs propres expériences sur l’énergie noire. Il se dit qu’ils seraient parvenus à la conclusion que l’énergie noire est effectivement une énergie libre. Si tel est bien le cas, reste à savoir comment l’exploiter. L'effet Casimir serait peut-être un moyen. Une source d'énergie potentiellement infinie serait alors à notre portée. Est-on à la veille d'une révolution technologique ? La collaboration de l'UANT n'a pas encore publié ses résultats, et il faudra encore attendre cette échéance pour affirmer que les problèmes énergétiques de l'humanité seront, à terme, résolus.

De Magnohm: Peut-on en conclure que la couleur noire du nano revêtement est déjà de l'énergie noire solidifiée avant de se transformer en plasma ?

ATTENTION : Il semblerait que cette information fasse partie d’un 1er avril. Mais il se pourrait aussi qu’elle émane d’un scientifique voulant faire passer le message à l’humanité. Voilà une façon habile pour contourner la dictature des instances scientifiques en place. Elles savent avec évidence que le vide dans les atomes et dans l'espace cosmique ne peut être qu'un fluide non détectable par nos moyens de mesure primitifs: fluide vital, Ether, antimatière, plasma, etc. ?

_________________
Les échecs sont le terreau des futures réussites ( maxime perso)


Dernière édition par magnohm le 09 Déc 2015, 22:06, édité 55 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 25 Nov 2015, 18:05 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2014, 15:30
Messages: 394
Bonjour.

Il faut voire, c'est une éxpérience originale quand même, et il faut tout tenter.

Personnelement, sans vraiment être sur du revetement je ne m'y serais pas risquer, et je vous tires mon chapeau pour votre réplication, et vos éxplications.

Alors pourquoi pas après tout.

Cordialement.

_________________
==============<"comment combler le vide du silence éternel de ces espaces infinis ?.">==============
Citation d' Aléxandre Astier.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 25 Nov 2015, 18:50 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juin 2014, 18:46
Messages: 521
Bonsoir a tous, essayer c'est le meilleur moyen pour voir si sa marche, si c'est le cas que peut on espérer du montage ?.a+


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 23 Avr 2016, 16:35 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2016, 10:09
Messages: 481
Localisation: Charentes Maritimes
Bonjour,

Oui c'est vrai, essayer est le meilleur moyen de savoir et merci pour les infos.

Perso à ce jour je ne crois pas du tout à ce MAGRAV !!! Je voudrais pourtant bien me tromper... :?

Cependant, je ne comprends pas pourquoi Dr. Keish promotionnerait un tel dispositif qui ne fonctionnerait pas ? Quel en serait l'avantage financier dans la mesure où le pot au rose serait très vite découvert ? Ou alors on ne verra jamais cet engin sur le marché ….

D'une façon ou d'une autre, qu'en penseront alors la plupart des gens ? Sans doute que c'était une arnaque de plus !!! A ce moment là, Keish passera pour un escroc et ses théories voleront en fumée...
De plus, quand on parlera d'Energie libre, les gens n'y croiront plus pendant encore un bon bout de temps.

Et si Dr. Keish avait réellement découvert quelque chose ? Mais qu'on l'avait obligé (avec une petite récompense financière à la clé en compensation, car c'est toujours mieux que de mourir ou de finir à l'asile) à saboter ainsi ses propres théories pour retarder la mise sur le marché de machines qui fonctionnent réellement ?

Bon à ce jour je n'en sais rien, alors pour le MAGRAV « Wait and see » comme on dit....


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 24 Avr 2016, 10:15 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Déc 2010, 11:55
Messages: 27
Localisation: Marne la Vallee
Bonjour,

Pour l'instant j'ai mon montage et mes GaNS qui sont prêts mais je ne continuerais pas tant que je n'aurais pas les certitudes suivantes:
- comment le GaNs tiendra-il sur les nano revêtements en séchant ? Car s'il ne tient pas mécaniquement la théorie du plasma n'a plus sa réalité première ?
- quelles sont les bonnes proportions entre les GaNS ?
Je me mets donc en standby en attendant de vrais réponses qui sont fiables.
Et puis comment feront les pays sous-développés qui n'ont pas de courant électrique en permanence pour lancer le procédé de mise ne service qui est très sensible ?
je pense que Keshe est encore vivant parce qu'il ne donne pas de vrai solution concrète reproductible. Sa théorie tient tout à fait la route et présage d'un nouvel avenir technologique.
... en attendant certains expérimentateurs on certainement avancé !!! Mais comment démêler le vrai et le faux dans toutes les informations qui ne sont pas forcément classées pas dates ?
That is the question !
Bon courage à tous
Magnohm

_________________
Les échecs sont le terreau des futures réussites ( maxime perso)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 26 Avr 2016, 17:14 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2016, 10:09
Messages: 481
Localisation: Charentes Maritimes
Bonjour,

Quand on regarde ce blog on croit rêver !!!! http://fondation-keshe.blogspot.fr/

Si ça pouvait être vrai, qu'est-ce que ça serait bien !!! :P Mais alors il y aurait quand même un "grand pavé dans la mare" de jeté sur le plan économique et une vraie révolution pour le moins que l'on puisse dire !!!! :?

En tout cas si l'arnaque se confirme, franchement là ils auront fait forts !!!! ;)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 26 Avr 2016, 18:59 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2016, 10:09
Messages: 481
Localisation: Charentes Maritimes
Je viens de jeter un œil sur le schéma électrique du Magrav et de son raccordement.

Tout ce que j'y vois (avec mon œil d'électricien), c'est une résistance à obsolescence programmée en série dans une branche de l'alimentation des appareils. :evil:
Donc logiquement voila se qui va se passer si par exemple on alimente des lampes ou un frigo ou n'importe quoi finalement à travers un Magrav.

Ben c'est très simple u=r.i et ce u c'est la chute de tension aux bornes du Magrav. L'appareil alimenté ne recevra qu'une tension de 230 V - u. Alors au départ la résistance du Magrav ne sera pas trop forte donc la chute de tension non plus. Plus le temps passera plus la résistance augmentera au fur et à mesure que le cuivre s'oxydera et effectivement la consommation mesurée sur le compteur électrique diminuera ce qui était le but recherché. Seulement si on contrôle régulièrement la tension aux bornes des appareils elle diminuera petit à petit jusqu'au jour ou elle sera trop faible pour faire fonctionner les appareils normalement (si ce sont des lampes elles éclaireront de moins en moins, si c'est le frigo il finira peu être par s'arrêter, si c'est un four il chauffera de moins en moins etc...
Mais avec un peu de chance l'oxydation du cuivre se stabilisera au bout d'un certain temps, la chute de tension ne sera pas trop forte et les appareils fonctionneront toujours mais pas à leur puissance nominale. Certes la facture EDF sera un petit peu moins salée mais on aurait pu remplacer le Magrav par une simple résistance l'effet aurait été identique !!!

Désolé pour moi c'est une belle arnaque et celle là elle est monumentale :(


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
POWERED_BY
Traduction par: phpBB-fr.com