Nous sommes le 13 Déc 2018, 11:20

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Règles du forum


Bienvenue sur les forums MagnetoSynergie ! Avant tout, lisez "Clés pour une bonne utilisation des forums". Utilisez le forum adapté à votre sujet. Si votre sujet n'existe pas, faîtes-en part à l'administration des forums. Cet espace de liberté vous est proposé pour vos échanges techniques, culturels et philosophiques. Cette liberté s'arrête là où cela commence à nuire à autrui. Elle s'accompagne donc du devoir de respecter les autres utilisateurs. Les attaques personnelles et les querelles d'ego ne sont pas tolérées. La politique est proscrite des forums. La publicité est strictement interdite sur les forums. La non-observation de ces clauses impliquera le bannissement définitif de tous les forums, et cela sans préavis. Le français est une belle langue, ne la maltraitez pas. Correcteur de français - Conjugaison
Image



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 77 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 4, 5, 6, 7, 8
Auteur Message
 Sujet du message: Re: moteur à hydrogène
MessagePosté: 18 Jan 2014, 16:23 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Mai 2013, 10:00
Messages: 495
Localisation: Marseille
Toujours dans le sujet du moteur à hydrogène, un concept rejoint ce qu'on pense sur le craquage de l'eau par THT mais que en plus de fines gouttelette d'eau, améliorerai la combustion, c'est un texte un peu long, je ne me souvient pas si je l'avais déjà mis mais ça confirme l'utilisation principale d'air et d'eau soit (N2 + O2 + H2O)



Macro-système

Les nombreux mécanismes propulsifs et synergies sont identiques à ce qui est décrit plus haut, mais se développent à bien plus large échelle sur le véhicule tout entier, entre l’amorce de son onde de choc en amont et son prolongement en aval.

Utilise le brevet de Townsend Brown/Bahnon, comme dans le B2, où le potentiel très élevé d’un générateur électrostatique à flamme se développe entre le véhicule et le flux arrière. Refroidi, mécaniquement élevé à un très haut potentiel, excité, ce dernier est découplé de ses électrons et ions ralentis qui forment un bouclier ionisé ou cathode virtuelle, visuellement assimilable à un « faisceau interrompu » complétant le système EHD. Typiquement, on obtient 15MV sur 30m, soit une charge de 1/20 de Coulomb et une force statique de 2.55 tonnes avec une turbine de ~15MW. Les charges opposées émises par le véhicule dans son onde de choc chargée vont périodiquement, lors de sa reconvergence en aval, neutraliser et vaporiser l’aérosol chargé qui s’y accumulerait par électrocondensation. De fait, le « faisceau interrompu » peut considérablement s’allonger et être le siège d’ondes électro-acoustiques longitudinales.

L’importance des charges et des forces statiques permet la lévitation d’un objet en aval, idéalement conducteur et isolé du sol, une voiture, un mammifère ou un homme sur des sabots par exemple: l’Ovni développe une charge importante par rapport au sol grâce à un « faisceau interrompu » primaire qui l’atteint, puis se focalise vers l’entité à léviter.

Concernant l’atténuation de l’onde de choc en amont du véhicule et en aval de sa pointe anodique, la pression électrostatique ainsi que thermique due à l’électrocondensation diminuent le nombre de Mach ainsi que la traînée en aval de cette pointe. La zone avant à fort gradient peut aussi être le plasmoïde chargé que crée en amont du véhicule un faisceau de protons ou une torche à plasma. Dans les deux cas, il y a apport thermique à la réduction du nombre de Mach. Enfin, ce peut être le faisceau conducteur d’une centaine de mètres, colinéaire au mouvement, d’un laser ultraviolet d’ArF, positivement polarisé, tout comme l’éventuelle torche à plasma, par un générateur électrostatique additionnel. À faible vitesse et altitude, les générateurs à flammes peuvent être orienté transversalement, voire remplacés par un balayage latéral de faisceaux conducteurs, de façon à fortement étendre la masse d’air accélérée lors de manoeuvres ou de survol immobile. L’avantage de l’EHD est la légèreté, le faible encombrement du générateur à flamme, la possibilité d’améliorer le rendement, l’aérodynamique et la vitesse d’un véhicule intégrant un tel système, du fait de son action sur les masses d’air immenses à l’intérieur de l’onde de choc toute entière et même son extension, si l’on considère un plasmoïde chargé induit par un faisceau de protons situé de quelques dizaines de mètres à plusieurs Km en amont, rôle qui peut aussi être plus modestement tenu par une torche à plasma ou un faisceau de Laser ultraviolet ArF colinéaire au mouvement, par l’extension du panache arrière ou latéral chargé d’une centaine de mètres, ou par un balayage transverse d’électrodes virtuelles ultraviolettes. Contrairement aux pales d’un hélicoptère, les électrodes virtuelles ne pénalisent ni le poids, ni l’aérodynamique aux vitesses élevées. En micro-EHD, la poussée est d’au moins une tonne par Mégawatt, ce qui est une amélioration de 66% par rapport à un réacteur seul. Du fait de l’action sur des masses d’air immenses, le rendement de la macro-EHD, est multiplié bien au-delà.

Autre observation concernant la macro-EHD, outre l’accélération de grandes masses d’air et d’aérosols, mécaniquement favorable au rendement propulsif général: la contribution à la propulsion du véhicule et au bilan thermique de ses turbines ou statoréacteurs de processus impliquant le dégagement d’énergie de molécules d’hydrogène exotiques, à orbitales nucléaires compactes (p.ex. deux nucléons d’un isotope d’hydrogène autour d’un électron immobile). En effet, l’anode à pointe virtuelle ou réelle à gradient élevé en amont du véhicule étant une source d’électrocondensation autour d’ions positifs, les gouttelettes d’eau résultantes polariseront leurs hydrogènes vers la surface, lesquels subiront une réaction au contact de toute cathode métallique en aval créant des molécules exotiques à orbitales nucléoniques ultra-denses dont la formation, la désexcitation et la fusion, au sein de cette surface de haute densité électronique, particulièrement pour des nombres atomiques élevés, ou plus loin, dégagera un surplus d’énergie à celle due à la simple décomposition électrique et recombinaison de l’eau sur cette cathode, sous forme de micro-explosions, orientées du fait de leur charge devenue négative. Ce phénomène non seulement contribue à l’effet lifter sur une surface aérodynamique en aval, mais se concentre sur les entrées d’air et les compresseurs des turbines en alliages de nickel, négativement polarisés pour fonctionner en tant que générateurs à flammes. L’air ainsi enrichi en molécules exotiques encore excitées, dégagera une énergie additionnelle lors de la combustion sur les surfaces métalliques internes de la turbine.


Donc le meilleur candidat pour l'hydrogène est en faite un réacteur/turboréacteur, ou un réacteur EHD

_________________
Chercher à faire voler un engin plus lourd que l'air serait une perte de temps - J.W. Rayleigh Prix Nobel de Physique, 1904

L'exploitation de l'énergie nucléaire : un conte à dormir debout - E. Rutherford Prix Nobel de Chimie, 1908


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: moteur à hydrogène
MessagePosté: 10 Aoû 2018, 19:14 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2016, 10:09
Messages: 610
Localisation: Charentes Maritimes
Quelqu' un a t'il essayé ce truc ? --> https://www.ebay.fr/itm/Kit-HHO-Hydrogene-DC2000-Complet-avec-19-plaques-en-acier-inoxydable-2400-cc/222851312864?hash=item33e2f92ce0:g:5Y4AAOSwv-NWYU-N

ou le kit complet http://www.hho-plus.com/11-kit-hho-dc2000-pour-voitures-0670541159019.html. La conso électrique est d'environ 10 A en 12 V. Mais pour fournir le courant il faut de la puissance fournie par l'alternateur via le moteur à partir du carburant. Il n'y a qu'une baisse réelle de la conso de carburant qui dira si c'est rentable ou pas ? De plus il ne faudrait pas que ça abîme le moteur ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: moteur à hydrogène
MessagePosté: 12 Aoû 2018, 10:23 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2016, 10:09
Messages: 610
Localisation: Charentes Maritimes
Mais bon, quand en lit cela --> http://le-forum-des-utilisateurs-de-generateurs-hho.3359116.n2.nabble.com/Retour-objectif-sur-experience-negative-td6567566.html--> on peut se poser qq questions... quoique ça date de 2012.

A priori le kit proposé n'est pas suffisant, il faut d'autres matos comme par exemple la puce qui gère l'injection...

Là-->:https://stopmensonges.com/generateur-hho/ ils disent que c'est OK !!! Perso je ne sais plus quoi en penser (lol)


Dernière édition par H.A le 14 Aoû 2018, 20:42, édité 3 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: moteur à hydrogène
MessagePosté: 14 Aoû 2018, 17:18 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Déc 2010, 17:53
Messages: 398
HA,
Pour le premier lien, il est question de 12 à 15 Ampères de consommation.
Ce qui veut dire que le système est classique.
Pour le deuxième lien ce n'est pas clair :
- Production d´Hydrogène: 2,0 litres par minute (25A)
- Courant électrique optimal: 12 - 15A
Alors 15A ou 25A ?

Dans les deux cas, c'est bien joli, mais les moteurs d'aujourd'hui ont un calculateur qui se base sur le taux d'oxygène ou de CO² qui sort de la combustion (je ne sais plus lequel des deux).
En partant sur une mesure de CO² en sortie : s'il n'y a pas assez de CO² en sortie, le calculateur augmente la quantité de carburant à injecter, s'il y a trop de CO², il baisse la quantité de carburant.

Je récapépète : en essayant de rendre plus propre le moteur avec la cellule sèche, le calculateur va trouver le CO² trop faible. Il va augmenter la quantité de carburant à injecter. Mais là, ça va cafouiller au niveau de la combustion parce que le mélange n'est plus bon et le CO² augmente plus que la normale. Le calculateur le détecte et baisse la quantité de carburant à injecter, mais le CO² détecté n'est pas suffisant, etc. etc.
L'asservissement n'est plus possible, le calculateur joue au yoyo pour essayer de réguler le tout, mais n'y parvient pas.
Résultat, le moteur broute "grave".

Alors si tu as un vieux diesel ou une vieille essence (plus de20 ans), alors tu peux tenter l'expérience. Et encore, attention si l'injection est monopoint sur l'essence, un petit réglage sera peut-être nécessaire.

_________________
admin
www.loginfor.fr


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: moteur à hydrogène
MessagePosté: 14 Aoû 2018, 17:24 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Déc 2010, 17:53
Messages: 398
Et le troisième lien : http://le-forum-des-utilisateurs-de-gen ne fonctionne pas.

_________________
admin
www.loginfor.fr


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: moteur à hydrogène
MessagePosté: 14 Aoû 2018, 20:43 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2016, 10:09
Messages: 610
Localisation: Charentes Maritimes
Ah mince !... bon c'est corrigé.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: moteur à hydrogène
MessagePosté: 16 Aoû 2018, 16:07 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Déc 2010, 17:53
Messages: 398
Super, merci.
Bon, nous voilà renseignés.
Un coup ça marche, un coup pas : tout dépend de la "puce" additive.
Il reste néanmoins que ça fonctionnait très bien sur les anciens moteurs qui n'étaient pas pilotés par un microcontrôleur.
Seul point négatif, cette consommation de courant de 10 à 15A.
Bon ça fait moins de 200 Watts, donc le moteur ne perd pas trop de puissance, même pas un tiers de cheval.
Mais avec de la haute tension, entre 600 et 1000 Volts (jusqu'à 40kV pour Meyer) on doit pouvoir descendre aux alentours de 20 Watts

Et c'est bien ce que Andrija PUHARICH et Stanley Meyer indiquent dans leur brevet. (pour Meyer je ne donne que ce brevet mais il en a écrit plus d'une dizaine sur ce sujet avant son décès).

_________________
admin
www.loginfor.fr


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 77 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 4, 5, 6, 7, 8

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
POWERED_BY
Traduction par: phpBB-fr.com