Nous sommes le 13 Nov 2018, 20:52

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Règles du forum


Bienvenue sur les forums MagnetoSynergie ! Avant tout, lisez "Clés pour une bonne utilisation des forums". Utilisez le forum adapté à votre sujet. Si votre sujet n'existe pas, faîtes-en part à l'administration des forums. Cet espace de liberté vous est proposé pour vos échanges techniques, culturels et philosophiques. Cette liberté s'arrête là où cela commence à nuire à autrui. Elle s'accompagne donc du devoir de respecter les autres utilisateurs. Les attaques personnelles et les querelles d'ego ne sont pas tolérées. La politique est proscrite des forums. La publicité est strictement interdite sur les forums. La non-observation de ces clauses impliquera le bannissement définitif de tous les forums, et cela sans préavis. Le français est une belle langue, ne la maltraitez pas. Correcteur de français - Conjugaison
Image



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 21 Déc 2017, 23:01 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Déc 2017, 22:50
Messages: 1
Bonjour

Je souhaite vous proposer une réflexion sur l'exploitation de la contre force électromotrice (Back EMF) sur un transformateur alimenté en courant pulsé (Pulsed DC).
Est-il possible de diriger et séparer les chemins de FEM et de la CEMF en incorporant des aimants permanents dans le core du transformateur?

Le rôle des aimants étant de diriger le flux magnétique en le bloquant dans un sens et en l’orientant vers l’autres sens, le flux magnétique de la bobine sera forcé à suivre le même sens pour la FEM et le sens inverse pour la CEMF (Back EMF) à la coupure du courant pulsé.
Si cela est possible, on pourra récupérer de l'énergie de C2 et C3 seulement avec des impulsions carrées sur C1, c'est à dire on pourra peut être doubler l'énergie récupérée, en déduisant bien sur les pertes joules et par hystérésis.
A l’extrémité du transformateur, j’ai pensé à récupérer de l’énergie par plaques d’aluminium et cuivre séparée par diélectriques.

Je n’ai pas fait l’expérience, car dans mon pays ce n’est pas possible de trouver même les aimants nécessaires aux tests.

Qu'en pensez vous du schéma suivant ?
http://www.hostingpics.net/viewer.php?i ... ojiang.png
Fichier(s) joint(s):
zleojiang.png


Aidez moi par vos suggestions.

LEO JIANG


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 22 Déc 2017, 10:43 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2016, 10:09
Messages: 591
Localisation: Charentes Maritimes
Bonjour Leojiang,

L'idée est séduisante, cependant je pense que le fait de polariser le core avec des aimants permanents ne fera en principe que de décaler le point de fonctionnent moyen sur la courbe d'hystérésis B(H) et donc je ne vois pas comment ça pourrait améliorer les choses ?

Encore une fois, c'est la loi de Lentz qui s'appliquera aux variations produites par le courant d'excitation pulsé.

Mais ce n'est que mon avis... ;)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 07 Jan 2018, 23:42 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Jan 2018, 21:10
Messages: 3
Bonjour
Une possible amélioration de ce système consiste peut être à utiliser les aimants permanents sur un seul coté du circuit magnétique du transformateur, en fournissant deux chemins au flux magnétique des aimants : un chemin si le courant est OFF dans les bobines le flux magnétique suivra le chemin le plus facile, à la pulsation du courant le flux magnétique change de sens et sera emporté par le flux induit par les bobines cela à la manière de Flynn en renforçant le flux magnétique généré par les bobines.
A la coupure du courant le flux s'inversera dans l'autre sens imposé par les aimants.
https://img15.hostingpics.net/pics/2481900006.png
Image

PS: Je suis le même auteur de ce post.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 11 Jan 2018, 13:03 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Jan 2018, 21:10
Messages: 3
Bonjour
Considerons un simple procédé de réorientation du champ magnétique d'un aimant pour augmenter le champ induit, comme suit:
https://img15.hostingpics.net/pics/512773000000c6.png
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 11 Jan 2018, 21:59 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2016, 10:09
Messages: 591
Localisation: Charentes Maritimes
Bonjour et bonne année à tout le monde. Que 2018 soit riche en innovations ;)

Je ne suis pas certain que dans un tel schéma, le flux magnétique de l'aimant bascule si facilement d'un côté ou de l'autre du circuit magnétique, mais l'idée est bonne.
Il me semble par contre que s'il y avait des entrefers, ça serait peut-être plus franc ? Même pas sûr :roll: !!!

Par exemple, on pourrait essayer de faire un core avec un entrefer central suffisamment large pour y placer l'aimant au milieu. Au repos, le flux magnétique de l'aimant devrait normalement se répartir dans chaque demi-core.
Ce qu'il faut, c'est régler l'entrefer de façon à ce que le moindre petit déplacement de l'aimant qu'un côté ou de l'autre puisse faire en sorte que le flux choisisse de passer d'un côté d'une branche du core ou de l'autre et de façon franche. Bref il faut que ça soit à la limite de l'instabilité. J'imagine que le choix et la forme et des matériaux doit jouer pour obtenir ce résultat ?

Ensuite en envoyant une impulsion dans une bobine placée dans un des 2 côtés du core, le flux crée dans ce demi-core devrait faire basculer brutalement le tout le flux de l'aimant dans ce même demi-core. Ensuite on envoie une impulsion dans une autre bobine placée dans l'autre branche du demi-core pour que le flux de l'aimant choisisse cette autre demie-branche. En procédant ainsi de façon séquentielle on obtiendrait un commutateur qui pourrait faire basculer le champ de l'aimant d'un côté ou de l'autre et ceci avec un minimum d'énergie. Par contre la variation de flux serait fortement augmentée grâce à l'aimant et là c'est gagné: il suffirait par exemple d'ajouter une bobine supplémentaire dans chaque branche pour récupérer plus d'énergie qu'on en a envoyée. Si on le souhaite on peut également récupérer l'énergie d’extra-rupture sur les bobines de basculement (celles qui reçoivent les impulsions). Peut-être même que l'on pourrait trouver une fréquence de basculement pour laquelle le phénomène serait optimum ?

Trop beau pour être vrai, mais si ça marchait on aurait trouvé un moyen de faire travailler un aimant !!! :o


Dernière édition par H.A le 12 Jan 2018, 12:52, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 12 Jan 2018, 11:33 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2016, 10:09
Messages: 591
Localisation: Charentes Maritimes
Bon voici un schéma de principe:

https://www.dropbox.com/s/mgxws8hyz96tw ... 7.jpg?dl=0

La grande question, c'est de savoir s'il est possible de faire basculer rapidement un champ magnétique dans une branche ou dans l'autre avec un minimum d'énergie ? Il faut également que sans alimentation le champ de l' aimant se partage à peu près dans chaque branche du core. Il y a un gros travail à faire sur les instabilités d'un champ magnétique en fonction du contexte. Je ne doute pas que cela a déjà été essayé depuis longtemps...

Mais comme on en est encore au début de l'année, tous les rêves sont permis (et même après) !!! ;) :lol:


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 13 Jan 2018, 08:14 
En ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2014, 15:30
Messages: 446
Bonjour.

Il y a de l'idée, mais malheureusement au vu de certaines expériences il est clair pour moi que peut importe le systéme en équilibre ou pas finalement seulement l'énergie investi dans le systéme peut être récupérer.

En résumer faire basculer rapidement un flux magnétique est possible mais n'apporte rien de plus, c'est la même chose qu'un aimant de levage d'usine, ou le flux se déplace par la force d'aimants mais en aucun cas ceci ne peut être sur-unitaire ou avoir un cop>1.

Par contre il y a quand même une idée qui me plait bien ses derniers temps je reviens au fondamentaux et en théorie on pourrais obtenir un cop >1 avec la gravitation et un systéme de poulie sous certaines conditions.

Et je me demmander bien a quoi pourrais correspondre un tel dispositif d'un point de vue électronnique.
Je trouve trés intéressant de comparer des systéme mécannique avec des systéme électronnique comme les vases communicants et la batterie pour imager un peut...

Le truc avec les poulie est vraiment pas simple a fabriquer, il faudrait imaginer deux récipient maintenu par des cables relier a une poulie, on part d'un point zéro ou les deux récipient sont au meme niveau puis on les remplis d eau ensuite on fait monter la moitier en faisant descendre l'autre moitier.

A se stade on bloque le récipient en haut puis on divise celui du bas avec une autre poulis et on refait monter la moitier de l'eau.

Ainsi en continuant avec des poulie a la maniére de "poulie gigogne", on peut faire monter un bon pourcentage de l'eau.
Bien sur il y a les pertes par inertie et frottement mais en théorie sur le papier c'est un cop>1.

Un autre résumer du dispositif serais un réducteur ou un palan ou tout simplement avec 20 grammes d'eau on fait monter 10kg d'eau, bien sur tout ceci respecte parfaitement la thermodynamique et on ne peut espérer récupérer plus d'énergie que puissance=force X distance, mais en laissant s'évaporer les 20 grammes d'eau le dispositif serais clairement fonctionnel dans l'océan par exemple, car sur de très longue distance 20 grammes d'eau peuvent fournir en théorie un peut d'énergie.

Je sait que certains vont dire que c'est connu et archi connu pourtant mécaniquement sa fonctionne mais qu'en est il de se type de principe en électronnique ?.

Peut être tout simplement est-il impossible de fabriquer un dispositif de se genre electronniquement parlant...
Sans doute un doux rêves également...

Cordialement.

_________________
==============<"comment combler le vide du silence éternel de ces espaces infinis ?.">==============
Citation d' Aléxandre Astier.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 13 Jan 2018, 14:28 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2016, 10:09
Messages: 591
Localisation: Charentes Maritimes
katagena a écrit:
Un autre résumer du dispositif serais un réducteur ou un palan ou tout simplement avec 20 grammes d'eau on fait monter 10kg d'eau, bien sur tout ceci respecte parfaitement la thermodynamique et on ne peut espérer récupérer plus d'énergie que puissance=force X distance, mais en laissant s'évaporer les 20 grammes d'eau le dispositif serais clairement fonctionnel dans l'océan par exemple, car sur de très longue distance 20 grammes d'eau peuvent fournir en théorie un peut d'énergie.


Bonjour Katagéna,

STP, est-ce que tu pourais expliciter ce dispositif mécanique avec l'évaporation de l'eau sur une grande distance ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 13 Jan 2018, 17:56 
En ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2014, 15:30
Messages: 446
Bah, c'est de la très simple mécanique un palan ou réducteur est relié à une chaine qui soulève x tonnes d'eau alors qu'en entrée du réducteur j'ai simplement deux réservoirs sur une chaine rebouclée sur elle-même, l'un des réservoirs est rempli d'eau de mer et possède une masse suffisante en charge pour faire monter mes x tonnes bien sûr force X distance respecter, quand le réservoir arrive en bas il est vidangé, tandis que son homologue en haut qui est vide est remplis.

pour finir j'attends que le petit volume d'eau qui est descendu en bas s'évapore je peux aider à l'aide d'une éolienne en ventilant le fond de la cuve ...

Pour aller plus loin en expérience de penser la distance peut être de l'énergie si on comprend comment fonctionne une poulie...

évidement tout ceci est ridicule en matière de quantité d'énergie et surtout le temps qu'il faudrait pour évaporer le volume d'eau même s'il est plus petit que mes X tonnes, mais ce qui m'intéresse c'est que la physique ne l'interdit pas...

le problème bien sur c'est la limite de frottement et inertie du système.
Ce dispositif n'est pas rentable mais ce n'est pas sa qui m'intéresse.

Cordialement.

_________________
==============<"comment combler le vide du silence éternel de ces espaces infinis ?.">==============
Citation d' Aléxandre Astier.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 13 Jan 2018, 19:34 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2016, 10:09
Messages: 591
Localisation: Charentes Maritimes
Pour moi, une des meilleures source d'énergie c'est le soleil: il chauffe l'eau de mer, l'évaporation résultante crée des nuages qui circulent au gré du vent... les nuages finissent par se transformer en pluie, la pluie crée des rivières qui reviennent par gravité à la mer et le cycle recommence.... alors on ne se prive pas de faire tourner des turbines avec le courant des rivières. De plus, c'est le soleil qui crée également le vent qui peut entre autres, faire tourner des éoliennes. On peut également récupérer directement le rayonnement solaire sur des panneaux. Mise à par les coûts d'investissement et d'entretien des installations, la source est gratuite !!!

Les analogies avec l'électricité
:
On peut trouver pas mal d'analogies avec l'électricité comme par exemple:
le réservoir devient --> un condensateur;
l'eau --> des charges électriques;
le déplacement de l'eau dans des tuyaux --> du courant électrique dans des fils;
la pression de l'eau --> la tension électrique aux bornes d'un fil ou d'une résistance;
un étranglement voir un réducteur de pression --> une résistance;
un robinet --> un interrupteur
un clapet anti-retour --> une diode;
un régulateur de pression --> un régulateur de tension;
une turbine --> un moteur électrique
une électrovanne --> un relais ou thyristor
de l'énergie potentielle --> une énergie électrique, mais là on commence à avoir un problème, parce que l'énergie potentielle dépend du poids donc de la gravité et de la hauteur, alors que pour le courant électrique l'énergie électrique dépend de la tension et du courant, c'est un autre monde et les comparaisons ont leurs limites !!!

Par contre une poulie restera une poulie, idem pour un réducteur parce que là, il y a une notion de déplacement mécanique (en électricité le mouvement sera obtenu par un moteur électrique)

Bon là je crois qu'on s'écarte du sujet (CFEM sur Transo Pulsé) :roll:
Ah oui dans le schéma fourni au niveau de la bascule c'est astable qu'il faut lire et non bistable !!!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
POWERED_BY
Traduction par: phpBB-fr.com