MagnetoSynergie
https://www.magnetosynergie.com/forum/

Le processus de nano-revêtement (Fondation Keshe)
https://www.magnetosynergie.com/forum/viewtopic.php?f=77&t=2092
Page 1 sur 1

Auteur:  Mercuriel Jewell [ 05 Déc 2015, 14:22 ]
Sujet du message:  Le processus de nano-revêtement (Fondation Keshe)

Processus de nano-revêtement des plaques, bobines et fils du Magrav
(Processus recommandé par la Fondation Keshe)

AVERTISSEMENT DE SÉCURITÉ : Vous réalisez cela sous votre propre responsabilité ! Toujours porter gants, lunettes de protection et des vêtements de sécurité lorsque vous réalisez le nano-revêtement !

Instructions pour le processus de nano-revêtement :

1) Préparez un récipient en plastique avec un couvercle (résistant à l'eau bouillante).

2) Placez un treillis métallique au fond du récipient, de sorte que la matière qui sera revêtue ne touche pas le fond du récipient.

3) Saupoudrez environ 30 à 40 g d'hydroxyde de sodium (NaOH ou soude caustique) de manière uniforme au fond du récipient - en fonction de la taille du conteneur et du type de matériel que vous allez revêtir. Si vous voulez un revêtement sur laiton, vous aurez besoin d'utiliser plus de NaOH que si vous voulez un revêtement sur cuivre, par exemple.

4) Mettez les métaux que vous souhaitez revêtir dans le récipient, posés sur le treillis.

5) Faites bouillir l'eau, puis versez que de l'eau bouillante dans le récipient contenant le NaOH et les métaux, de sorte que les métaux soient recouverts d'eau. Vous devez être extrêmement prudent lors de cette étape, parce que l'eau bouillante réagit avec le NaOH et peut jaillir sur votre corps. (Décalez un peu le couvercle d'un coin du récipient, juste pour libérer l'espace où verser l'eau bouillante).

6) Laissez les métaux dans la solution de NaOH pendant deux jours.

7) Au bout de deux jours, mettre les plaques nano-revêtues dans un autre récipient avec un treillis métallique au fond. Ajouter une partie du liquide du premier récipient - juste pour couvrir le fond du nouveau récipient - cela vous donnera un environnement humide.

8) Mesurer la tension à travers le métal revêtu de nano de manière à ce que vous mettez une électrode du voltmètre sur le treillis métallique au fond, et avec l'autre électrode touchez
une fois chaque morceau de métal à un endroit pendant quelques secondes. Le voltmètre doit être réglé sur une gamme de 200 mV ou 2 V. Cela devrait être fait rapidement, de sorte que les métaux ne commencent pas le séchage. Fermez le couvercle du récipient après la mesure et de laisser les couches de nano croître pendant un jour ou deux.

9) Séchez très lentement les plaques ou autres métaux nano-revêtus. Ouvrez légèrement le couvercle du récipient où vous cultivez votre matériel nano. Cela dépend de l'humidité de l'air, et prend un jour ou deux.

10) Cette étape est seulement facultative. Lorsque vous avez terminé le premier revêtement, vous pouvez faire un autre processus vapeur. Cela signifie que vous accrochez le matériel que vous avez nano-revêtu à la partie supérieure du récipient.
Lorsque vous versez de l'eau sur le NaOH, les matériaux que vous allez revêtir ne doivent pas être immergés dans l'eau, mais seulement étuvés à la vapeur chaude, ce qui crée suffisamment d'énergie afin que les atomes sont tirés à partir de la structure moléculaire et créent une nano-couche au sommet.

11) Après l'étuvage répétez l'étape 8.

12) Avant d'utiliser les plaques ou autres métaux nano-revêtus, vous devez les laver par immersion dans l'eau pendant un moment. De cette façon, vous débarrassez le nano-revêtement de la soude caustique. Puis vous les laissez sécher à l'air libre.


https://www.youtube.com/watch?v=1AEMQGmy8vE


Notes :

- Si les couches de nano-revêtement de vos plaques, bobines ou fils sont détruites, vous pouvez les recouvrir à nouveau.
- Si, en faisant les connexions de la bobine, vous endommagez le nano-revêtement ou si vous faites une coupe, vous pouvez réparer cela en ré-appliquant à froid le reste du bain de soude caustique sur la région endommagée.


Les Nanomatériaux : particules entre 1 nm et 100 nm
Les risques toxicologiques et éco-toxicologiques sont liés à la taille très petite (100 000 fois plus petit qu'une cellule humaine moyenne) de ces matériaux, qui fait qu'ils se comportent comme des gaz et passent au travers des muqueuses et de la peau et de toutes les barrières (y compris méninges protégeant le cerveau, et placenta).
Les risques sont donc potentiellement liés à :
- l'inhalation
- l'ingestion
- le contact cutané et passage percutané
Le risque varie selon le nanomatériau considéré (selon la taille, la quantité, la structure, la surface spécifique et réactivité de surface, la toxicité chimique, une éventuelle radioactivité, les capacités d'agrégation, la réactivité, le comportement dans l'eau ou l'air, la présence éventuelle d'un surfactant ou d'un solvant, etc.). Un même matériau présente une toxicité accrue lorsqu'il est à une dimension nanométrique, à cause d'une réactivité accrue.


La soude caustique : hydroxyde de sodium ou NaOH
L'hydroxyde de sodium, appelé également soude caustique, est un corps chimique composé minéral de formule chimique NaOH, qui est à température ambiante un solide ionique. Fusible vers 318 °C, il se présente généralement sous forme de pastilles, de paillettes ou de billes blanches ou d'aspect translucide, corrosives et très hygroscopiques. Il est très soluble dans l'eau et légèrement soluble dans l'éthanol.
La solution d'hydroxyde de sodium, souvent appelée soude, est une solution aqueuse transparente. Concentrée, elle est corrosive et souvent appelée lessive de soude. Ce produit, matière importante de l'industrie chimique, capitale pour le contrôle d'un milieu alcalin ou la régulation d'acidité dans un procédé, est aussi courant dans le commerce, sous forme de paillette ou de solution ; il est vendu par exemple comme déboucheur de canalisations, produit de nettoyage ou agent de neutralisation (d'acides).

Page 1 sur 1 Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
https://www.phpbb.com/