Nous sommes le 28 Nov 2021, 21:59

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Règles du forum


Bienvenue sur les forums MagnetoSynergie ! Avant tout, lisez "Clés pour une bonne utilisation des forums". Utilisez le forum adapté à votre sujet. Si votre sujet n'existe pas, faîtes-en part à l'administration des forums. Cet espace de liberté vous est proposé pour vos échanges techniques, culturels et philosophiques. Cette liberté s'arrête là où cela commence à nuire à autrui. Elle s'accompagne donc du devoir de respecter les autres utilisateurs. Les attaques personnelles et les querelles d'ego ne sont pas tolérées. La politique est proscrite des forums. La publicité est strictement interdite sur les forums. La non-observation de ces clauses impliquera le bannissement définitif de tous les forums, et cela sans préavis. Le français est une belle langue, ne la maltraitez pas. Correcteur de français - Conjugaison
Image



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 19 Mai 2017, 18:50 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Jan 2017, 15:15
Messages: 322
viewtopic.php?f=82&p=14356#p14356
Suite,
Citation:
Ok, Magnelem,
Est ce que cette résolution guiderait ?
http://serge.mehl.free.fr/exos/cube_inscrit.html#rep
Si c'est ce que tu recherches, on pourrait peut être faire des calculs sur les plans médians du cube en les comparants avec le rayon de la sphère.
Cela fait apparaître un vide entre la demi-diagonale du plan médian du cube et le rayon de la sphère. Or sur les arrêtes, la demi-diagonale est égale au rayon de la sphère.
Si c'est ça, c'est de la géométrie. Il faudra partir d'ici et revenir sur le sujet que tu as ouvert.
Je ne me rappelle plus si j'ai mis une alerte sur ton sujet.
Envoie moi des MP, si je ne réagit pas.
@+

Oui Phil, le sujet sera mieux placé ici.

Disons, je vois bien que c’est par l’équation mathématique que tu vas pouvoir mieux saisir ma théorie, alors j’essaie juste d’établir un pont pour trouver un point de convergence ! Car pour moi et comme déjà dit, je me passe de la confirmation mathématique, l’équation des formes me suffit pour mes besoins, j’ai compris le fonctionnent de base, c’est reproductible et ça fonctionne, et c’est tout bon pour moi.

Maintenant je sais aussi que l’on peut en faire d’autres applications intéressantes (personnellement je pense entre autres à la magnéto culture, mais pas encore mis en application, etc…) donc si tu réussissais à en établir une équation mathématique tu ferais un bond de géant pour concrétiser ta propre théorie, ou nos attentes sont surement différentes, mais à la base l’énergie à capter, à condenser, et à émettre est unique et donc de même nature, c’est cela qui est primordial à comprendre ainsi que ses lois de fonctionnement pour ne pas se prendre les pieds dans le tapis à chaque instant.

Alors je pense que tu devrais reproduire avec un simple carton les différentes opérations que j’explique dans ma théorie avec la planchette bois, en matérialisant les 2 faces N/S puis l’orientation, la découpe des éléments et la recomposition des 8 éléments.

Si tu venais à te poser la question pourquoi alterner une face nord et sud, pense aux aimants qui se positionnent ainsi tout naturellement !

Oui, il faut savoir cogiter, mais si en même temps on matérialise la chose, bien souvent tout s’éclaircit plus rapidement… :idea:
@+

PS: Le 20.05.2017 à 15:00

Après réflexion ! Je voudrais juste préciser concernant l’octave… Comme c’est une rupture entre 2 éléments, un vide source d’information, il me parait dans ce cas assez difficile d’en concevoir une équation mathématique ?

Toute équation doit d’abord être mise en forme par des éléments, et la science mathématique n’y échappe pas.
Donc à mon sens, mais aussi étayé par mes expérience c’est la forme qui est quantifiable, et non l’information seule (même si cette dernière reste toujours liée à la forme dans notre système dual … :idea:

@+

_________________
« Quand tu auras compris l'ensemble, alors tu comprendras les parties. Donc commence par comprendre l'ensemble. »

« La réalité des choses que l’on observe se trouvent dans les interactions et non pas dans les objets » Pr. Marc Henry.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 22 Oct 2018, 19:11 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Jan 2017, 15:15
Messages: 322
Réflexion !

La théorie que j’ai présentée avec le montage des 8 aimants fonctionne très bien et j’en retire chaque jour des bienfaits qui vont bien au-delà que j’en espérais au tout début de cette expérience.

Son inconvénient comme déjà dit le montage est complexe à faire vu qu’aucun appareil ne peut mesurer actuellement des vibrations aussi basses, et je doute que cela le soit un jour, puisqu’il est question-là, du domaine quantique avec ses lois de fonctionnement particulières et bien différentes du monde de la simple physique traditionnelle, je le fais donc de manière sensitive. Il y a pourtant bien interaction entre les deux, alors comment ?

J’ai donc conçu un autre montage façonné de 8 bobinages pour mieux comprendre l’effet de de la chose, et de cette manière, bien sûr la mesure magnétique basses vibrations se heurte au même problème qu’avec les aimants, mais le montage est plus explicite puisqu’il est basé sur l’électromagnétisme qui lui est mesurable, et à mon avis il doit être possible par déduction de définir la qualité du champ magnétique unifié ainsi engendré, mais là ce ne sont pas mes compétences, d’autres pourront le faire ?

Alors j’entends bien ceux qui me disent régulièrement que ce champ magnétique n’est qu’un champ statique et rien d’autre, OK, bien sûr pour la science officielle c’est ainsi, pourtant n’admet-elle pas les particules quantiques, ou plus précisément ne dit-elle pas que c’est l’observation qui crée l’effet, donc le mouvement, non ! D’où l’effet d’un champ magnétique statique en contact d’un corps vivant, puisque ce dernier est constamment dans ce mouvement et fait interagir le champ dit statique (pour ceux dont la vision s’arrêterait là… ?) En tous cas cela est une réalité à l’expérience, pour s’en convaincre il suffit juste de porter sur soi constamment un aimant posé de manière aléatoire, au bout d’un certain temps il produira inévitablement chez cette personne une perturbation gênante, car l’effet fonctionne dans les deux sens, en bien et en mal, selon la loi de l’équilibre et donc en rapport direct avec le sujet récepteur !

Bien sûr à déconseiller sans une bonne maitrise de la technique ?

Néanmoins malgré cette connaissance je me posais quand même toujours cette question, comment les chercheurs en énergie dite libre pourraient un jour, arriver à exploiter cette force au point zéro, et construire des appareils produisant à leur tour une nouvelle énergie bon marché et accessible à tous?

Puis un jour je vois les travaux de Léon Raoul HATEM et de son fils Franck !

Réflexion 2 et suite !

Effectivement tout de suite j’adhère à l’idée du champ dual mis au point zéro puisque je l’ai moi-même démontré d’une autre manière concernant les basses vibrations. Mais là, l’idée est également de produire de l’énergie électrique à partir des aimants.

Bon, dans un premier temps ce qui m’a d’abord intéressé c’est comment il réussissait à obtenir ce point zéro avec son système a disques aimantés (aimants disposés certes en alternant le sud et le nord, mais sans tenir compte de l’orientation comme je le fais moi-même, et dans sa vision des choses, il attribue cette fusion des forces magnétiques, au mouvement des disques tournants à 3000 tours min. , autrement dit, il obtient de cette manière, comme moi d’une autre façon, le monopole magnétique !

http://aflb.ensmp.fr/MEMOS/GLmonopole/CONF_monopole.pdf

Théoriquement cela se comprend assez bien, mais dans ce cas cela doit aussi avoir un effet particulier sur l’aiguille d’une boussole ? Et quel effet cela peut-il avoir sur l’entrainement des disques magnétiques ? il ne me reste plus qu’à reproduire ce principe pour le vérifier moi-même, ainsi que mesurer le taux vibratoire du champ de la bulle créée par la rotation du système (on rejoint là, un peu l’effet bulle dont nous parlait Philippe Albert, dans « Effet Vialle » qu’il nommait Ploutos, je crois ?)

Concernant l’énergie électrique produite selon ses dires, c’est intéressant, mais je ne peux qu’entendre, ce n’est pas mon domaine ! Pour autant, il ne semble pas que cela soit beaucoup reproduit actuellement non plus ! Pourquoi ?

Autre chose qui m’interpelle dans ce système ? Si la production d’énergie est aussi aisément reproduite et de manière égale d’un alternateur à l’autre comme il est dit, pourquoi à un moment donné une partie de cette énergie électrique n’est-elle pas utilisée pour faire fonctionner le moteur primaire, du moins d’après ce que j’en comprends cela devrait être possible de faire tourner l’ensemble en parfaite autonomie au bout d’un certain temps après le lancement du moteur ! Bien que je reconnais ne pas avoir tout lu non plus, donc ?
Un peu comme notre univers quoi, il a été lancé une fois et depuis il ne s'arrête plus, il est même toujours en expansion ....

je crois que nous sommes sur la bonne voie, mais il va falloir que l’on patiente encore un peu… Et pour moi réussir à diminuer la sous unité sera déjà bien, car je pense avoir compris les lois de l’unité ! Quant à la sur-unité, aucune idée ?

phpBB [video]


A suivre

_________________
« Quand tu auras compris l'ensemble, alors tu comprendras les parties. Donc commence par comprendre l'ensemble. »

« La réalité des choses que l’on observe se trouvent dans les interactions et non pas dans les objets » Pr. Marc Henry.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 23 Oct 2018, 14:25 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2016, 10:09
Messages: 809
Magnelem a écrit:
Réflexion !
La théorie que j’ai présentée avec le montage des 8 aimants fonctionne très bien et j’en retire chaque jour des bienfaits qui vont bien au-delà que j’en espérais au tout début de cette expérience.

Son inconvénient comme déjà dit le montage est complexe à faire vu qu’aucun appareil ne peut mesurer actuellement des vibrations aussi basses, et je doute que cela le soit un jour, puisqu’il est question-là, du domaine quantique avec ses lois de fonctionnement particulières et bien différentes du monde de la simple physique traditionnelle, je le fais donc de manière sensitive. Il y a pourtant bien interaction entre les deux, alors comment ?

J’ai donc conçu un autre montage façonné de 8 bobinages pour mieux comprendre l’effet de de la chose, et de cette manière, bien sûr la mesure magnétique basses vibrations se heurte au même problème qu’avec les aimants, mais le montage est plus explicite puisqu’il est basé sur l’électromagnétisme qui lui est mesurable, et à mon avis il doit être possible par déduction de définir la qualité du champ magnétique unifié ainsi engendré, mais là ce ne sont pas mes compétences, d’autres pourront le faire ?

Bonjour Magnélem. Pour ma part, dès que tu auras un montage réalisable par tous sans compétences particulières de magnétiseur, je serai près à le réaliser et l'essayer sur moi-même ;)
Magnelem a écrit:
Réflexion !
Puis un jour je vois les travaux de Léon Raoul HATEM et de son fils Franck !

Autre chose qui m’interpelle dans ce système ? Si la production d’énergie est aussi aisément reproduite et de manière égale d’un alternateur à l’autre comme il est dit, pourquoi à un moment donné une partie de cette énergie électrique n’est-elle pas utilisée pour faire fonctionner le moteur primaire, du moins d’après ce que j’en comprends cela devrait être possible de faire tourner l’ensemble en parfaite autonomie au bout d’un certain temps après le lancement du moteur !

Hé oui tu es dans le vrai : si un système est sur-unitaire on peut le reboucler sur lui-même en parfaite autonomie tout en utilisant de son énergie.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 25 Oct 2018, 07:48 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Jan 2017, 15:15
Messages: 322
Bonjour H.A

Bienvenue au club !

Je n’ai pas encore repris les travaux sur les bobinages, et maintenant ce ne sera pas au plus tôt avant courant 2019? Mais tu peux déjà te lancer dans l’aventure, il n’y a vraiment rien de compliqué, c’est accessible à tous, il est juste préférable d’en bien comprendre l’esprit et de se doter d’un peu de patience pour réaliser ces bobinages.

Effectivement j’ai expliqué de manière succincte dans « Ondes de forme et interactions magnétiques » Mais si tu n’as pas compris quelques points, je peux les compléter, tu me dis lesquels ?

Sinon il faudra attendre un peu, mon but est justement de tout reprendre en faisant des plans précis pour que cela soit testé par des personnes compétentes dans le domaine de l’électromagnétisme, je pense à l’oscilloscope comme appareil pour espérer comparer au minimum 32 points de ce montage ? De manière à pouvoir analyser par déduction le champ gravitationnel engendré, qui en dépend directement par interaction.

Bonne expérience :idea:

_________________
« Quand tu auras compris l'ensemble, alors tu comprendras les parties. Donc commence par comprendre l'ensemble. »

« La réalité des choses que l’on observe se trouvent dans les interactions et non pas dans les objets » Pr. Marc Henry.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 25 Oct 2018, 10:55 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2016, 10:09
Messages: 809
Magnelem a écrit:
De manière à pouvoir analyser par déduction le champ gravitationnel engendré, qui en dépend directement par interaction.

Bonjour Magnélem
Il me semble que pour mesurer les variations de champ gravitationnel un accéléromètre serait tout indiqué.

Je n'ai jamais travaillé avec un accéléromètre (enfin avec un minuscule). Pour tes mesures il faudrait que celui-ci soit sensible et pas hors de prix. Pour les électroniciens il est toujours possible d'acheter un capteur sous forme de puce sortant un signal analogique et de regarder le résultat sur un oscillo. Ou une puce délivrant un signal digital et de l'adapter à un kit Arduino par exemple. Evidemment il faut connaître.
Ou de s'en faire prêter un tout fait !!! (lol)

Sur ce forum je suis certain qu'il y a quelques personnes qui connaissent bien le sujet et qui pourraient te renseigner mieux que moi.

Autrement voici à quoi ça ressemble : https://www.bing.com/images/search?q=acc%c3%a9l%c3%a9rom%c3%a8tre+3+D&qpvt=acc%c3%a9l%c3%a9rom%c3%a8tre+3+D&FORM=IGRE


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 25 Oct 2018, 11:33 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2016, 10:09
Messages: 809
Ah, puisque tu vas travailler à proximité de champs magnétiques puissants d'aimants, il faudra faire attention à ce que l'accéléromètre soit bien insensible aux champs magnétiques pour ne pas fausser les mesures !!!

Dire que nos ancêtres ont mesuré la gravité de la terre en plusieurs endroits à l'aide de simples pesons à ressort (sophistiqués bien sûr) afin d'établir des modèles gravimétriques permettant de créer des cartes géographiques ou des modèles altimétriques. Ces pezons étaint donc des gravimètres mais en fait des accéléromètres sur un seul axe (celui de la gravité)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 25 Oct 2018, 14:28 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Jan 2017, 15:15
Messages: 322
H.A, merci pour l’info, mais les mesures que je compte faire ne se seront pas sur ce plan-là, d’autres le feront éventuellement ?

Non, ce sera sur le champ global, basses vibrations non décelables avec les appareils sur le marché, mais j’espère tout de même obtenir de cette manière l’information sur les déséquilibres éventuels du système à disques magnétiques, afin de pouvoir les corriger sur le montage matériel.

En fait ça va peut-être paraitre bizarre pour beaucoup ici, mais je ne quitte pas le domaine de la santé, pour moi un déséquilibre énergétique interagit avec tous les corps, en cause, et en effet.

Hors, si je peux démontrer un jour, le réel effet de cette interaction magnétique sur le plan physique par ce système ou un autre, ça deviendra tout de suite plus crédible que de dire à quelqu’un de suspicieux qui se plaindrait de douleurs articulaires que son problème relève avant tout du plan énergétique invisible!

Je n’entends pas aller au-delà, du moins pour l’instant. Sinon que le principe du système à disques magnétique mérite d’être étudié et ça m’intéresse beaucoup, au même titre que le moulin à vent, la roue à eau, et le solaire, et d’ailleurs pourquoi ne pas les interconnecter aussi ? Mais là, ne confondons pas, nous ne pouvons que réduire l’écart "unité / sous unité," et en aucun cas il ne s’agit d'engendrer de l’énergie sur-unitaire …

_________________
« Quand tu auras compris l'ensemble, alors tu comprendras les parties. Donc commence par comprendre l'ensemble. »

« La réalité des choses que l’on observe se trouvent dans les interactions et non pas dans les objets » Pr. Marc Henry.


Dernière édition par Magnelem le 25 Oct 2018, 23:16, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 25 Oct 2018, 18:16 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2016, 10:09
Messages: 809
Magnelem a écrit:
H.A, merci pour l’info, mais les mesures que je compte faire ne se seront pas sur ce plan-là, d’autres le feront éventuellement ?
Non, ce sera sur le champ global, basses vibrations non décelables avec les appareils sur le marché, mais j’espère tout de même obtenir de cette manière l’information sur les déséquilibres éventuels du système à disques magnétiques, afin de pouvoir les corriger sur le montage matériel.
Ah, j'avais pas bien compris, alors oui c'est vrai à ce jour je ne connais pas d'appareils fiables capable de mesurer ce type de champ.
Magnelem a écrit:
En fait ça va peut-être paraitre bizarre pour beaucoup ici, mais je ne quitte pas le domaine de la santé, pour moi un déséquilibre énergétique interagit avec tous les corps, en cause, et en effet.
Pour ma part je pense que tout déséquilibre énergétique (ou pas) est néfaste pour le corps et précurseur de maladie. Donc en rétablissant l'équilibre, ça ne peut être que bénéfique et normalement on devrait pouvoir se retrouver en pleine forme (Bon faire gaffe quand même qu'il n'y ait pas un problème sous-jacent important)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 30 Nov 2020, 17:42 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Jan 2017, 15:15
Messages: 322
Bonjour,

Je reviens ici pour faire suite et donner le résultat de mes expériences avec les aimants! Mais aussi pour évoquer les formes imposées par l’orientation des spins sur les champs de torsion !


Citation:
Sujet du message: Re: J'ai une question sur l'induction électromagnétique Posté: 13 Nov 2020, 10:18

Magnelem a écrit:

Avec les aimants, ça évolue un peu plus pour moi en ce moment ! J’ai eu l’idée de soumettre les aimants que j’utilise pour mes montages, de format 15 x 15 x 3mm un certain temps sur un gros aimant et cela semble bien modifier et aligner tous les spins de l'ensemble des aimants dans le même sens, donc si cela fonctionne bien il me suffira juste de repérer l’orientation de mes gros aimants (étalons) que je pourrais reporter ensuite sur les petits aimants de mes montages, mais comme je n’ai commencé l’expérience qu’aujourd’hui, il va me falloir un peu de recul pour voir la tenue dans le temps ? J’ai quand même bon espoir…


H.A a écrit:
Une chose dont je suis à peu près certain, c'est qu'un gros aimant (dans le sens ayant un puissant champ magnétique) imposera son champ à un aimant plus faible ou groupe d'aimants plus faibles.
A tel point que par exemple :
On sait très bien que 2 pôles de même signe se repoussent et idem avec un aimant puissant face à un aimant plus faible. Mais si on cherche à rapprocher ces 2 aimants en force, à partir d'une certaine distance la force de répulsion diminue franchement et quand ils seront en contact les 2 aimants resteront collés ensemble malgré que les pôles soient de même signe !!! C'est donc l'aimant le plus fort qui "gagne" comme s'il considérait l'aimant le plus faible comme un simple bout de ferraille qu'il attire à lui (en pratique c'est le champ de l'aimant puissant qui va contourner le petit aimant pour aller "appuyer" sur le pôle arrière de celui-ci). Ensuite quand on va séparer les 2 aimants, on s'apercevra que le petit aimant "en aura pris un coup", dans le sens qu'il aura été plus ou moins démagnétisé en force ...mais il s'en remettra plus ou moins (lol) si on le remagnétise dans le bon sens...


Energie et effets des spins sur le champ des aimants

Voilà, j’avais un problème avec les tests sur l’orientation des spins du champ de certains aimants, (et non pas comme je l’ai écrit plus haut : « et cela semble bien modifier et aligner tous les spins de l'ensemble des aimants dans le même sens, » ? C’est donc bien du champ statique et non pas des aimants, les masses se collent, et c’est l’énergie qui fusionne, ce que je connaissais et pratique pourtant en géobiologie, et malgré cela j’ai manqué de vigilance avec l’utilisation des aimants, je n’avais pas pris le temps de revoir les bases incontournables et immuables de l’énergie, pire encore à chaque fois je reproduisais la même erreur, ce n’était donc pas suffisamment clair pour moi, puisque j’observais régulièrement des variances d’état du champ de certains aimants, pourquoi!

En fait les spins du champ statique des aimants, donc extérieur à la masse se trouve bien modifié quand ils sont accolés à 2 et plus, mais ils reviennent très vite à leur état initial une fois séparés, chaque aimant retrouve sa propre autonomie, (ou plutôt à leur nouvel état individuel, car il semble bien que chacun de ces aimants conserve individuellement et pour toujours un signal de(s) l’autre(s)!) Un gros aimant a donc un effet dominant sur les spins du champ d’un autre aimant plus petit, mais uniquement le temps qu’il est collé à lui. (En tous cas pour l’expérience que j’ai pu en faire.)

Et pour les aimants empilés dans l’emballage c’est la même chose, comme ils sont tous de même format et de même force, le champ commun devient dominant, et de ce fait les spins du champ global ont tous la même orientation, et elle perdure pendant une bonne dizaine de minutes après la séparation d’un ou de plusieurs champs.

Il faut donc avant de tester l’orientation des spins d’un seul aimant l’isoler un certain temps des autres, pour éviter ces erreurs très gênantes… C’est bien du domaine quantique !

Etienne Klein aime souvent raconter une anecdote sur Dirac, et ici elle prend vraiment tout son sens, voici :

Citation:
Klein raconte une anecdote sur un voyage en train de Dirac avec le physicien Pauli qui, pour tenter d'ouvrir la conversation, lui montre par la fenêtre des moutons en disant : « On dirait que ces moutons ont été fraîchement tondus », et Dirac de répondre : « Oui, au moins de ce côté-ci ! »

« En général, à partir d'un point de vue partiel sur un objet, nous tirons une conclusion qui porte sur l'intégralité de l'objet. »

https://youtu.be/bmZzPLcLAWg


Concernant les soi-disant lignes du champ magnétique d’un aimant, c’est pour moi juste imaginaire, puisque un petit aimant placé en tous points dans ce dit champ aura une orientation différente, ces pseudos lignes sont donc fictives et que personne ne pourra voir un jour. C’est juste l’effet de l'interaction entre 2 forces différentes que l’on observe en fonction de l’écart entre 2 aimants ou métaux magnétiques!

Pour les champs de torsion dont on parle très peu, mais qui sont pourtant directement liés aux spins du champ magnétique et dont les effets sont très importants sur la santé vitale… « Giration à droite positive, et giration à gauche négative.» (je confirme ces effets après x expériences!)

Voici 3 liens intéressants sur le sujet :

Citation:
L'une des principales propriétés des champs de torsion est la capacité à se régénérer, ainsi qu'à apparaître lors de la distorsion de la structure du vide physique.
-------
Le champ de torsion diffère des autres champs fondamentaux de la physique (magnétique,
électrique et gravitationnel) qui possèdent tous les 3 une symétrie sphérique.
Au contraire, le champ de torsion a une symétrie cylindrique et peut tourner soit vers la droite, soit vers la gauche.
L'énergie spirale est en fait la vraie nature et la manifestation du temps, conclut finalement Kozyrev
------------
Si des champs gravitationnels hypothétiques sont générés par la masse, électromagnétique - par charge, alors les champs de torsion sont générés par le spin classique, qui est un analogue quantique du moment cinétique de rotation.
-------------
Étant généré par le spin classique, lorsqu'un objet est affecté, seul son état de spin change. Les ondes de torsion se propagent vitesse plus rapide lumière et peut traverser des environnements naturels avec protection.
--------------------
Étant généré par le spin classique, lorsqu'un objet est affecté, seul son état de spin change. Les
ondes de torsion se propagent et peut traverser des environnements naturels avec protection.
-------------
La source du champ de torsion statique est également les aimants, dans lesquels non seulement les moments magnétiques unidirectionnels des atomes individuels sont ajoutés, mais également leurs champs de torsion. Cela a été confirmé par de nombreuses expériences menées par G. Shipov et A. Akimov. Il est possible que ce soit avec les champs de torsion de rotation droite que les propriétés curatives aimants sur le corps humain. Ainsi, les champs de torsion se manifestent à la fois dans le microcosme (neutrons) et dans le macrocosme (planètes). Les équations décrivant les champs de torsion permettent de conclure sur leur interaction avec l'électromagnétisme, la gravité et même avec le temps.

------------
Puisque chaque aimant permanent possède non seulement un moment d’orientation magnétique mais également des orientations classiques de spins, alors chaque aimant permanent possède son propre champ de torsion.

Les champs électrostatiques ou électromagnétiques sans composante de torsion n’existent pas.


Des champs de torsion peuvent être produits comme résultat de la déformation de la géométrie du vide physique.

Chaque objet avec une certaine géométrie extérieure produira simultanément des champs gauches et droits de torsion d’une certaine configuration selon la géométrie de l’objet.

-----------------

La théorie des champs de torsion par Shipova Akimova.

https://iia-rf.ru/fr/men/teoriya-torsio ... orsionnyh/

L'ETHER FLUIDE ET TOURBILLONNAIRE DES CHAMPS DE TORSION

https://www.spirit-science.fr/Matiere/p ... rsion.html

Ondes de torsion
https://www.zonetronik.com/ondes-de-torsion/


Pour imager l’effet torsion et son équilibre, le gyroscope est bien approprié pour cela, il me semble aussi que c’est le torseur qui mathématiquement explique cet équilibre ! Nous vivons donc tous par effets gyroscopiques dans un milieu source et porteur qui serait l’Ether. Donc à chacun de nous d’y re-trouver son équilibre.

Le Gyroscope (objet anti-gravité)

phpBB [video]


Un mouvement à grande vitesse sans nous en rendre compte !

LE MOUVEMENT DE LA TERRE DANS L'ESPACE (HOW EARTH MOVES VSauce Traduction)

phpBB [video]


Notre mouvement spiralé vital, est donc inverse de celui de la terre sur elle-même et autour du soleil, ou dans le sens apparent du soleil…
Et la vraie question, c'est dans quoi il tourne !

_________________
« Quand tu auras compris l'ensemble, alors tu comprendras les parties. Donc commence par comprendre l'ensemble. »

« La réalité des choses que l’on observe se trouvent dans les interactions et non pas dans les objets » Pr. Marc Henry.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
POWERED_BY
Traduction par: phpBB-fr.com