Nous sommes le 28 Nov 2021, 22:03

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Règles du forum


Bienvenue sur les forums MagnetoSynergie ! Avant tout, lisez "Clés pour une bonne utilisation des forums". Utilisez le forum adapté à votre sujet. Si votre sujet n'existe pas, faîtes-en part à l'administration des forums. Cet espace de liberté vous est proposé pour vos échanges techniques, culturels et philosophiques. Cette liberté s'arrête là où cela commence à nuire à autrui. Elle s'accompagne donc du devoir de respecter les autres utilisateurs. Les attaques personnelles et les querelles d'ego ne sont pas tolérées. La politique est proscrite des forums. La publicité est strictement interdite sur les forums. La non-observation de ces clauses impliquera le bannissement définitif de tous les forums, et cela sans préavis. Le français est une belle langue, ne la maltraitez pas. Correcteur de français - Conjugaison
Image



Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Et si PI était l'Ether
MessagePosté: 26 Avr 2021, 21:44 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Mai 2018, 20:43
Messages: 16
Bonsoir.

Je reviens vers vous pour vous partager les dernières découvertes de StankaB, aux sujet de PI cette fois-ci.

"Et si la constante Pi était l'Ether ?
https://www.youtube.com/watch?v=B128DGxLrtw...
Après 10 années de recherches personnelles sur l'hypothétique existence du champ éthérique, cette formulation inédite de la constante Pi s'est révélée d'elle-même.
Toute la beauté de cette mathématique est qu'elle se figure par le tracé conceptuel relatif à l'échelle ultime. Cette figuration montre que la constante Pi serait bien plus qu'un nombre, car il s'agirait d'un rayonnement d'énergie de type scalaire.
Ce champ d'énergie radial ferait le support intemporel permettant à l'énergie électromagnétique de se manifester et autrement dit cette énergie produisant des ondes scalaires serait l'Ether responsable de la propagation de la lumière.
Je vous invite a visionner cette vidéo ( en résolution 720p ) pour vous faire votre propre opinion sur ces considérations personnelles, concernant l'interprétation de cette mathématique universelle.
Merci, à bientôt..."
https://www.facebook.com/sebastien.flaman.1

[img][img]https://zupimages.net/up/21/17/j9b1.jpg[/img][/img]

_________________
" Une fois la certitude acquise, vient le temps d'y réfléchir à deux fois "


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Et si PI était l'Ether
MessagePosté: 28 Avr 2021, 16:50 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Mai 2018, 20:43
Messages: 16
"Version formalisée de la formulation de Pi surfacique...
Pour faire suite au partage sur différents blogs de mathématiques du contenu du dernier post concernant la formulation StankaB de la constante Pi "surfacique" et après avoir subit de vives critiques comme il fallait s'y attendre, voici l'écriture formalisée de cette mathématique inédite.
Je remercie bien sûr la seule personne ayant prit la peine de prendre le temps d'adapter une écriture formelle à cette découverte, laquelle montre que la constante Pi serait un rayonnement d'énergie surfacique s'étendant à l'infini et prenant dans ce cas les allures d'un champ éthérique.
Sans oublier, que cette formulation de Pi illustrant une mathématique de surface telle que A x B se transforme en une version Pythagoricienne, traduisant dans ce cas la sommation de vecteurs ( diagonales de rectangle ) et afin de se corréler à la notion de rayon relatif à une grandeur physique.
A noter que l'exposant 1/2 de la version non formalisée est l'équivalent du symbole racine carrée. Alors que l'utilisation volontaire des variables x et y permet pour ma part de visualiser que cette formulation dépend d'un repère orthonormé, ce qui n'est pas forcément visible avec l'écriture formalisée.
Or, c'est ce qu'il y a de plus important pour ce qui est de l'interprétation de ce que serait la constante Pi dans son aspect fondamental et à savoir de l'énergie...."

Image

_________________
" Une fois la certitude acquise, vient le temps d'y réfléchir à deux fois "


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Et si PI était l'Ether
MessagePosté: 28 Avr 2021, 20:17 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Mai 2018, 20:43
Messages: 16
"Je précise que si 8 x le rayon racine carrée de k c'est parce que les vecteurs sont différents sur 1/8ème d'arc seulement... Du fait de la limitation infinie de cette formulation 2 en 1, serait-il possible mathématiquement de les valider et au vu de leurs construction géométrique ?

_________________
" Une fois la certitude acquise, vient le temps d'y réfléchir à deux fois "


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Et si PI était l'Ether
MessagePosté: 28 Avr 2021, 22:06 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Mai 2018, 20:43
Messages: 16
Image

Image

_________________
" Une fois la certitude acquise, vient le temps d'y réfléchir à deux fois "


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Et si PI était l'Ether
MessagePosté: 28 Avr 2021, 22:13 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Mai 2018, 20:43
Messages: 16
Image

_________________
" Une fois la certitude acquise, vient le temps d'y réfléchir à deux fois "


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Et si PI était l'Ether
MessagePosté: 29 Avr 2021, 12:03 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Mai 2018, 20:43
Messages: 16
Image

_________________
" Une fois la certitude acquise, vient le temps d'y réfléchir à deux fois "


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Et si PI était l'Ether
MessagePosté: 29 Avr 2021, 14:00 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Mai 2018, 20:43
Messages: 16
Image

_________________
" Une fois la certitude acquise, vient le temps d'y réfléchir à deux fois "


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Et si PI était l'Ether
MessagePosté: 01 Mai 2021, 00:10 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Jan 2017, 15:15
Messages: 322
Bonsoir,

Respect pour la ténacité de ce travail !

Mais Il y a bien des manières d’aborder l’énergie libre et donc par définition l’éther ! L’important c’est surtout de bien définir et savoir ce que l’on souhaite en faire ? Et ici concernant l’auteur de cet outil mathématique, sa recherche me semble plus axée sur une théorie hypothétique que sur sa mise pratique réelle et sérieuse, pour ce que j’en ai compris en tous cas, et j’espère me tromper ?

Par analogie ça me rappelle les travaux de Jean de la FOYE, avec son disque équatorial en étude d’ondes de forme, là, ce n’était plus la sphère de BELIZAL et CHAUMERY qui était étudiée, mais uniquement la surface du disque sur son coté positif également comme dans ces formules mathématiques ici présentées et bien sûr c’était incomplet à l'expérience ??? Oui en théorie ça fonctionne très bien sur le papier, mais quand on passe concrètement à la pratique, on se rend vite compte du déséquilibre énergétique que cela produit, car l’état surfacique est une chose bien réelle certes, mais l’état de la masse volumique est bien autre chose encore pour savoir et pouvoir le transcrire en équation mathématique! Pour moi et par expérience aussi, c’est bien l’état de de la masse volumique qui représente et définit le mieux la réalité de l’éther. Ce n’est pas l’étude surfacique qui est en cause ici, non, le problème, c'est le paradigme, c’est à dire ’étudier qu’une seule face d’un objet en occultant sa partie invisible, sa complémentarité « ou l’énergie (+) sans l’énergie (-) » pour faire court, et donc à l’évidence ne pas aller au-delà des ondes scalaires électromagnétiques afin d’atteindre le point zéro primordial… Alors, et sans a priori ce que l’on observe ici, est-ce bien un « point » carré, ou ce n’est « point » un carré, la base sérieuse d’un protocole qui s’annonce si prometteur? Car si dans ce raisonnement c’est la forme carré qui permet d’aboutir à cet hypothétique résultat, alors pourquoi la sphère, (le cercle) ne donnerait-il pas elle aussi son résultat mathématique aussi parfait, pour celui qui voudrait le chercher bien sûr, mais là, je crois que c’est une toute autre affaire ?

J’aimerai aussi bien connaitre le rapport entre les équations mathématiques du 8 surfacique ici présenté avec le 8 volumique, type (Ruban de Möbius) ce serait très intéressant de savoir s’il y a une réelle cohérence de l'énergie (+) et (-) sur les 8 orientations, mais par expérience je doute ?

_________________
« Quand tu auras compris l'ensemble, alors tu comprendras les parties. Donc commence par comprendre l'ensemble. »

« La réalité des choses que l’on observe se trouvent dans les interactions et non pas dans les objets » Pr. Marc Henry.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Et si PI était l'Ether
MessagePosté: 01 Mai 2021, 07:39 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Mai 2018, 20:43
Messages: 16
Bonjour.

Votre réponse a été transmise à l'auteur et je reviens vers vous pour sa réponse.

En attendant je vous partage le dossier StankaB en deux parties (format PDF), qui vous permettra de découvrir la méthodologie contre-intuitive qui lui a permit d'en arriver a cette formulation de PI.

Attention les neurones, ça risque de monter dans les tours...

1ère Partie: GEOMETRIE http://www.mediafire.com/file/n8ze8xnj7 ... Partie.pdf

2ème Partie: NOMBRES http://www.mediafire.com/file/6bs5k8930 ... Partie.pdf

Il est possible de visionner directement ce dossier sur son compte facebook (album photo), ainsi que beaucoup de ses réflexions qui ont eu lieux entre le dossier StankaB et la formulation PI 2/1 (photos journal).

https://www.facebook.com/sebastien.flaman.1

Bonne journée.

_________________
" Une fois la certitude acquise, vient le temps d'y réfléchir à deux fois "


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Et si PI était l'Ether
MessagePosté: 01 Mai 2021, 07:59 
Hors ligne
Utilisateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Juil 2014, 15:30
Messages: 523
Bonjour.

Je trouve l'idée intéressante, j'approuve la notion de surface pour étudier théoriquement des situations non usuelles, voire même un éventuel scénario d'avant le "big bang" ou dans le domaine du minuscule.

Mais je me demande comment les mathématiques pourraient expliquer la "naissance" d'énergie à partir de rien?.

Peut-être parce que "rien" ou le "néant" ne peut pas exister, essayons donc de définir ce qu'est le "néant", c'est très compliqué, car nous ne savons pas reproduire le néant expérimentalement.

En effet si on imagine le néant:

il est nulle part (donc l'espace-temps n'existe pas)
Il ne possède pas d'énergie (par définition puisque ce n'est "rien")

Il y a donc un paradoxe, et il faut inclure quelques choses pour que ça marche.

Du coup de simples fractals qui impose l'infini, paraît donc plausible, mais si on essaye de définir le néant, il y a un problème, car imagine que le temps et l'espace puissent être séparés.

D'un côté le néant mais sur une infinité de temps ("rien" pendant l'infini) là on voit de suite qu'il y a un problème, car le "néant" n'a pas besoin du temps, mais imaginons qu'il puisse être "néant" pendant un temps infini.

Et pour l'espace du coup une succession de fractale de dimension compatible avec une tension de "surface" mais sans "temps" où disons avec un temps propre nul (pour mieux résumer, c'est l'infini des distances en instantané).

Ce qui pourrait se résumer, par un disque a 2 dimensions qui interagirait avec le temps du "néant", pour devenir "espace-temps", la vraie bonne question, c'est d'où vient le disque ? ..

Il existe parce-que mathématiquement le "néant" ne peux pas exister ?.

Peut-être, mais si un tel scénario existe, je pense que ce ne serais pas aussi facile que quelques fractales, ce qu'il faudrait, "c'est reboucler mathématiquement" ce qui impliquerait sans doute des calculs monstrueux, si c'est d'ailleurs possible, car votre définition de l'éther annonce plutôt que la conservation de l'énergie est omniprésente, et c'est ce que nous cherchons justement à briser.

Peut-être que vous devriez essayer de chercher si a un moment vous ne tombez pas sur des "similitudes mathématiques" avec les quanta d'énergie de la physique actuelle.

Pour voir s'il y a une limite ou un paradoxe mathématique.

Intéresser vous aussi a la constante de kaprekar qui est une particularité mathématique surprenante.

Cordialement.

_________________
==============<"comment combler le vide du silence éternel de ces espaces infinis ?.">==============
Citation d' Aléxandre Astier.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
POWERED_BY
Traduction par: phpBB-fr.com